Alonso sort le grand jeu

  • A
  • A
Alonso sort le grand jeu
@ Reuters
Partagez sur :

F1 - L'Espagnol a remporté les deux premières séances d'essais libres, jeudi à Monaco.

F1 - L'Espagnol a remporté les deux premières séances d'essais libres, jeudi à Monaco."Et si nous étions la surprise du printemps ?" Fort de sa deuxième place à Barcelone le week-end dernier, Fernando Alonso, par ailleurs vainqueur à Bahreïn, déjà, cette saison, ne cachait pas ses prétentions sur le Grand Prix de Monaco, cette semaine, devant la presse. Même s'il soulignait la difficulté de l'élaboration d'un pronostic sur le Rocher: "Habituellement sur cette piste il y a des surprises sur le plan technique. Par le passé, nous avons vu les voitures compétitives ici, qui ne l'ont pas été ailleurs dans la saison. Il est donc particulièrement difficile de faire des prévisions."A l'issue des deux premières sessions libres, la donne n'a pas changé. La hiérarchie est tellement resserrée et le trafic si dense que les qualifications et la course plus encore promettent de se jouer sur des détails. Des détails pour l'heure favorable à la Scuderia Ferrari et à Fernando Alonso en particulier, deux fois consacré déjà sur le Rocher (en 2006 et 2007). Seul pilote à avoir glissé sa monoplace sous la barre des 1'16 (1'15"927) ce jeudi matin, le Taureau des Asturies s'est à nouveau distingué dans l'après-midi, en descendant cette fois son chrono référence sous les 1'15 (1'14"904).Rosberg reprend le dessus sur SchumiC'est bien connu, la Principauté fait chaque année la part belle au pilotage, et en cela l'Espagnol, ancien double champion du monde, aura très certainement sa carte à jouer ce week-end. D'autant qu'à Maranello, l'on n'a pas chômé cette semaine pour améliorer les appuis aérodynamiques de la F10. Ceux-là même qui font la force des Red Bull depuis le début du championnat. Le Taureau rouge, justement, n'a pas été en reste ce jeudi. Deuxième ce matin à 73 millièmes de Fernando Alonso, tandis que Mark Webber signait le 4e temps, Sebastian Vettel a pointé en troisième position quelques heures plus tard, à moins de deux dixièmes du sommet (1'15"099).Entre les deux hommes s'est alors intercalée la Mercedes de... Nico Rosberg (1'15"013), passé devant Michael Schumacher pour la première fois depuis la séance libre initiale du Grand Prix d'Espagne et les innovations opérées sur la MGP 01. L'ancien septuple champion du monde (1'15"143), comme Felipe Massa (1'15"120 sur Ferrari), Robert Kubica (1'15"192 sur Renault) ou encore Lewis Hamilton (1'15"249 sur McLaren), étant néanmoins apparu dans le rythme lors de cette deuxième session de chauffe – les sept premiers pilotes s'étant tenus en moins de 350 millièmes à cette occasion. Voilà qui nous promet une belle bagarre, samedi, pour les qualifications. L'hégémonie de Red Bull (5 pole sur 5) semblant plus que jamais menacée...