Alonso est prêt

  • A
  • A
Alonso est prêt
@ Reuters
Partagez sur :

F1 - Fernando Alonso est impatient de débuter la saison 2010 avec Ferrari.

F1 - Fernando Alonso est impatient de débuter la saison 2010 avec Ferrari. Fierté, passion et ambition. La saison n'a pas encore débuté mais l'arrivée de la plupart des pilotes à Bahreïn a tout de même sensiblement fait monter la pression. L'heure du grand départ approche à grands pas et tous n'ont qu'une idée en tête, enfin rouler en piste. Fernando Alonso qui va étrenner ce week-end à Bahreïn la nouvelle Ferrari ne fait évidemment pas exception à la règle. D'autant que ce mariage entre le pilote espagnol et l'écurie italienne semble taillé sur mesure tant les deux symbolisent la victoire. Comme une obsession partagée d'être toujours à la limite et surtout devant. Après quelques semaines en commun, les deux parties ont pu s'apercevoir combien le souci du détail paraît ancré dans leurs gênes. Le sérieux, l'envie et la volonté d'intégration d'Alonso ont rapidement fait mouche à Maranello. Le côté latin qui tranche avec la froideur d'un Iceman ne pouvait évidemment laisser insensible le clan Ferrari. Même Felipe Massa expliquait en rigolant en début d'année qu'il avait déjà plus échangé avec son nouveau coéquipier qu'avec Räikkönen durant toute sa carrière en rouge ! "Gagner à Bahreïn est mon objectif prioritaire" Des détails qui ne trompent pas quant à l'envie commune de revenir, ensemble, sur le devant de la scène. Et pour ce qui est de l'opposition entre Alonso et Massa, elle semble reléguée à des années lumières. "Notre relation va être très bonne. C'est un pilote compétitif. En plus, nous parlons tous les deux italiens et un mélange d'espagnol et de portugais. Je pense que nous pouvons tous les deux aller à la limite afin d'aider Ferrari", plaide Alonso dans les colonnes de Marca. Une volonté commune de partager les informations nécessaire pour le bien de Ferrari et par conséquent celui des deux pilotes. Il reste évidemment à convertir en piste ces déclarations de bonnes intentions dès ce premier Grand Prix de la saison. Propulsé au premier rang des favoris pour le titre, Alonso ne se débine pas, assurant après les premiers essais qu'il n'avait jamais piloté de meilleure monoplace. Malgré une bonne tenue lors des essais d'avant-saison, il est impossible de trop s'avancer avant les premières courses. Les désillusions ont souvent été nombreuses par le passé et personne ne peut l'oublier. "Gagner à Bahreïn est mon objectif prioritaire mais ce n'est non plus une course à la vie à la mort. On ne sait pas encore comment seront les autres équipes et figurer parmi les 4 ou 5 premiers ou être sur le podium serait déjà bien", explique Alonso à Marca. Des envies mesurées qui s'affineront peut-être au fur et à mesure du week-end...