Alonso brille dans la nuit

  • A
  • A
Alonso brille dans la nuit
@ Reuters
Partagez sur :

F1 - Alonso s'impose à Singapour et se relance dans la course au titre mondial.

F1 - Alonso s'impose à Singapour et se relance dans la course au titre mondial. Alonso et Vettel étaient seuls au monde à Singapour. Parti en pole position, le pilote Ferrari a néanmoins eu le dernier mot au terme d'une course passée en mode full attack ! Il fallait au moins cela pour contenir un Sebastian Vettel accrocheur comme jamais, qui n'a jamais cessé de lui mettre la pression tout au long de la course pour finir dans ses roues. Le double champion du monde a toutefois fait parler son expérience en assurant sa première place au premier virage sans lui laisser la moindre opportunité. Ni pendant leur ravitaillement commun ni par la suite, signant tout de même le triptyque pole-victoire-meilleur tour en course. Le taureau des Asturies remporte ainsi un deuxième succès de rang, le troisième en cinq courses, ce qui lui permet de devenir le dauphin de Mark Webber au classement du championnat avec seulement onze longueurs de retard ! Une lutte pour le championnat du monde qui était dans toutes les têtes avant même le départ de la course. Et pour cause: avec les cinq premiers du championnat aux cinq premières places au départ, il ne pouvait pas ne pas y avoir de spectacle avec son lot de déçus. Forcément. Et de ce point de vue, c'est du côté de Mclaren qu'il faut se tourner. Webber et Hamilton se percutent Car si Mark Webber est le premier à avoir effectué un pari en rentrant changer de gommes dès le 4e tour suite à l'entrée du safety car consécutif à l'accident de la Force India de Liuzzi - ressorti 11e, l'Australien a d'abord cravaché pour doubler Kobayashi puis Schumacher avant d'attaquer en attendant que les autres ravitaillent à leur tour - la lumière est venue autour du 26e tour quand ses performances sont devenues meilleures que celles de McLaren. De fait, Hamilton s'est arrêté au 29e passage, ressortant loin derrière Webber. Alonso et Vettel, les deux leaders, changent également de gommes. Alonso mène alors le bal devant les Red Bull de Vettel et Webber. L'accident de Kobayashi, tapé par un Senna qui ne l'avait pas vu, relance la course puisque le safety car annule une nouvelle fois l'avance d'Alonso et Vettel. C'est là qu'un incident majeur dans l'optique du championnat va se produire. En effet, les deux Virgin sont intercalées entre le duo Alonso-Vettel et Webber. Si Glock laisse bien passer le leader du championnat, Di Grassi ne s'écarte pas aussi vite si bien que cela permet à Hamilton de revenir sur l'Australien. Au moment où Webber l'attaque, Hamilton essaye de passer à l'intérieur au bout de la ligne droite. Le pilote Red Bull est à l'intérieur au virage suivant, les deux monoplaces sont au même niveau, personne ne cède, mais c'est le Britannique qui en fait les frais et doit abandonner ! Deux courses, deux abandons, et les perspectives de titre qui s'éloignent. Webber profite en effet de ce podium pour conserver la première position mais avec seulement onze points d'avance sur Alonso et vingt-cinq (l'équivalent d'une victoire) sur Button cinquième. Les quatre dernières courses sont autant d'opportunités pour les cinq premiers d'inverser la tendance ou de tout perdre...