Aller (pas si) simple pour Londres

  • A
  • A
Aller (pas si) simple pour Londres
@ REUTERS
Partagez sur :

JO 2012 - Méthode, quotas, invités, la distribution des billets attise les critiques.

Des milliers de déçus. C'est la loi la plus élémentaire de l'économie : l'offre et la demande. Lors du processus de lise en vente des billets qui s'est achevé le mardi 31 mai, vingt millions de billets ont été demandés (par 1,8 millions de personnes), pour seulement 6,6 millions de disponibles. Il y a donc eu quelques déçus. Mais tout espoir n'est pas perdu. Un deuxième tour de vente de billets (avec les épreuves encore disponibles) sera lancé le 24 juillet prochain. Sans doute pas de natation, d’athlé ou de tennis au programme (les disciplines les plus demandées) mais plutôt les qualifications du tir à l'arc ou les matches de poules de water-polo. Enfin, pour les fans de sport de l'Hexagone, des séjours tout compris sont mis en vente à partir de mercredi sur la plate-forme officielle avalisée par le comité olympique français, Eventeam2012.fr.

Des gagnants dans l'attente. Les gagnants de la gigantesque loterie planétaire savent qu'ils ont gagné. Mais ils ne savent pas encore quoi. En effet, les heureux possesseurs de tickets ne sauront que le 24 juin prochain à quelles épreuves ils pourront assister. Et ce, après que leur compte en banque a été débité... On comprend l’état de nervosité d'un Britannique féru de sport qui a obtenu pour l'équivalent de 11.000 livres de tickets, soit environ 12.500 euros. Il avait mis toutes les chances de son côté en faisant une demande s'élevant à 36.000 livres de billets (environ 41.000 euros). Désormais, il est pieds et tickets liés : soit il garde tout, soit il rend tout. Il a choisi de tout garder et espère maintenant que le sort lui a réservé l'un des événements majeurs, comme la finale du 100 m hommes. Pour "le" grand rendez-vous athlétique, plus d'un million de personnes ont fait la demande. On aurait pu remplir l'équivalent de vingt Stades Olympiques.

Des sportifs frustrés. Les citoyens lambda n'ont pas été les seuls déçus. Bradley Wiggins, éminent représentant du cyclisme britannique, double champion olympique de la poursuite en titre et récent vainqueur du Dauphiné, n'a pas réussi à avoir de place pour... sa famille. Le 1er juin, soit au lendemain du tirage au sort, il laissait ainsi ce petit mot sur Twitter : "Pas réussi à avoir de tickets pour ma femme et mes enfants pour la poursuite par équipes. Désolé les petits mais vous allez devoir regarder Papa à la télé !" Le coureur du team Sky n'a pas été le seul sportif britannique déçu. Sa compatriote, la tenniswoman Anne Keothavong a, elle aussi, fait part de sa déception : "je n'ai pas eu de tickets pour les Jeux... C'est la première fois que je suis dégoûtée de ne pas avoir eu de retrait sur mon compte en banque." Même le maire de Londres, Boris Johnson, a révélé avoir échoué lors du tirage au sort. Visiblement, il n'y a pas eu de passe-droits.

Des invités encombrants... Dans son édition de mercredi, le quotidien britannique le Daily Telegraph révèle que les organisateurs des JO de Londres ont alloué à la Libye "quelques centaines de billets" pour assister à l'événement. Problème, le comité olympique libyen, auquel a été remis ce quota, est dirigé par le fils du colonel Kadhafi, Mohammed. "Le fait consternant est que des équipes nationales soient habilitées à inviter leurs chefs d'Etat, en l'occurrence Kadhafi, que nous essayons désespérément de faire disparaître en le bombardant, et qui pourrait tenter de perturber les jeux", explique une source gouvernementale au journal. Cela ne risque pas d'arriver. Mouammar Kadhafi est sous le coup d'une interdiction de voyages à l'étranger. Kadhafi assis dans les gradins sur stade olympique, la scène aurait été assez surréaliste...

... ou savamment choisis. Le comité d'organisation des Jeux (le Locog) a annoncé mardi que 10.000 billets gratuits seraient mis à la disposition de l'armée britannique. Les militaires qui souhaitent avoir une chance d'être tirés au sort doivent s'inscrire en ligne sur un site dédié, qui assurera également la distribution de 125.000 tickets aux écoliers de Londres et 50.000 à ceux du reste du royaume. Les membres des associations olympique et paralympique britanniques pourront également y prétendre. Conclusion : les chemins qui mènent à Londres sont difficiles à emprunter, mais ils existent...