Allen voit tout en triple

  • A
  • A
Allen voit tout en triple
Partagez sur :

Inusable Ray Allen ! A bientôt 36 ans et après 15 saisons dans la Ligue, l'artificier en chef des Celtics n'a rien perdu de son adresse. Au point de devenir récemment le joueur le plus prolifique de l'histoire de la NBA derrière l'arc, l'ailier de Boston ayant dépassé la référence Reggie Miller. Ça méritait bien une apparition au concours de trois points lors du All-Star Game.

Inusable Ray Allen ! A bientôt 36 ans et après 15 saisons dans la Ligue, l'artificier en chef des Celtics n'a rien perdu de son adresse. Au point de devenir récemment le joueur le plus prolifique de l'histoire de la NBA derrière l'arc, l'ailier de Boston ayant dépassé la référence Reggie Miller. Ça méritait bien une apparition au concours de trois points lors du All-Star Game. Le plateau est des plus prestigieux. Avec Ray Allen, Paul Pierce et Kevin Durant au rendez-vous, le concours de tirs à trois points pourrait même voler la vedette à celui des dunks s'il n'y avait pas l'attraction Blake Griffin. Sans même évoquer les spécialistes de la chose à longue distance que sont James Jones (Miami), Dorell Wright (Golden State) et Daniel Gibson (Cleveland), Paul Pierce aura en effet bien du mal à conserver sa couronne acquise l'an passé après sa victoire sur Chauncey Billups à l'issue d'un concours qui n'est pas resté dans les annales... Il pourrait en être tout autrement cette année. Notamment donc grâce à la présence du nouveau recordman de tirs primés en carrière. Un record tout frais puisque Ray Allen a dépassé Reggie Miller il y a à peine dix jours face aux Lakers, "Jesus" en étant désormais à 2565 trois points contre 2560 pour l'ancienne icône des Indiana Pacers. "C'est vraiment pour moi un très grand moment et je m'en souviendrai pour le reste de ma vie", pouvait-il bien savourer en dépit de la défaite des siens face aux ennemis jaunes et pourpres. Le cinquième choix de la draft 1996 n'a certes que rarement été en réussite lors de ses apparitions au concours à trois points du All-Star week-end. Présent à cinq reprises, la dernière en 2006, Allen n'a en effet été titré qu'à une reprise, lors de l'édition 2001. Si c'est toujours mieux que Reggie Miller, fanny en cinq apparitions, l'ailier de Boston reste donc à distance des trois succès de Larry Bird ou Craig Hodges. Mais le Californien de naissance ne pouvait évidemment manquer le passage de la traditionnelle foire NBA à Los Angeles. Sa meilleure saison à trois points "Ça va être un rendez-vous spécial pour moi car la plupart de ma famille vit encore près de Los Angeles. Ils seront nombreux à venir assister au concours ou au match de dimanche. Ce rendez-vous me tient donc à coeur", assurait ainsi le shooteur des Celtics. Et ce d'autant plus que Ray Allen signe sa meilleure saison à longue distance, l'ancien Sonic culminant en effet à 46% de réussite à trois points contre près de 40% en carrière. Avec 17,3 points à 50% aux tirs, Allen connait même l'une de ses années les plus fastes depuis son arrivée chez les Celtics. De quoi permettre à Boston de tenir tête aux "Heatles" de Miami et de viser les Finales NBA en dépit de la concurrence floridiennes. Débarqué dans le Massachusetts pour conquérir un titre NBA devenu inaccessible à Seattle, Allen a beau avoir été comblé dès sa première saison sous le maillot au trèfle, l'objectif prioritaire reste néanmoins la conquête d'un nouveau trophée O'Brien. "Battre ce record (à trois points) fait plaisir, mais la priorité reste l'équipe. Le plus important, c'est d'aider l'équipe à aller jusqu'au titre. On a les joueurs pour. Il y a d'autres très sérieux candidats, mais on a la profondeur et l'expérience pour aller au bout."