Allen: "On doit s'améliorer"

  • A
  • A
Allen: "On doit s'améliorer"
Partagez sur :

Les Celtics sont dans une mauvaise passe, avec trois défaites concédées lors de leurs quatre derniers matches, dont celle assez infamante de lundi soir à New Jersey (79-88). L'un des seuls joueurs majeurs à avoir réalisé une bonne performance chez les Nets (19 points), Ray Allen s'exprime sur la situation actuelle de Boston, toujours leader à l'Est à un mois de la fin de la saison régulière.

Les Celtics sont dans une mauvaise passe, avec trois défaites concédées lors de leurs quatre derniers matches, dont celle assez infamante de lundi soir à New Jersey (79-88). L'un des seuls joueurs majeurs à avoir réalisé une bonne performance chez les Nets (19 points), Ray Allen s'exprime sur la situation actuelle de Boston, toujours leader à l'Est à un mois de la fin de la saison régulière. Vous venez de perdre contre une équipe qui pouvait sembler à votre portée, ce qui est déjà arrivé avec les Clippers et les Sixers la semaine dernière. Pensez-vous qu'il y a eu quelque chose de particulier chez ces équipes qui vous a mis en difficulté ? Non, je pense juste que c'est nous qui devons nous améliorer. Notre groupe doit jouer mieux, c'est tout. Peu importe contre qui on joue, on sait bien que tous les jours, quelle que soit l'équipe en face, on se doit de gagner. Vous avez été le meilleur marqueur de votre équipe ce soir (lundi, ndlr). Individuellement, vous deviez vous sentir bien, avez-vous senti que quelque chose d'autre clochait au niveau du groupe, en défense peut-être ? Je ne sais pas, notre attaque reste toujours la même, du coup je n'ai rien senti ni même fait quoi que ce soit de différent ce soir à mon sens. J'ai suivi les systèmes d'attaque qu'on a mis en place tout au long de l'année, voire même depuis plus longtemps que ça. En défense, on a surtout laissé passer des choses qui d'habitude n'arrivent presque jamais : des lay-ups, des trois points sur contre-attaque, même des problèmes de placement. Bref, tout ça ce sont des anomalies pour nous. Est-ce que la situation actuelle a quelque chose à voir avec les transferts qui ont eu lieu le mois dernier et l'arrivée de nouveaux coéquipiers ? Il est certain que l'on doit trouver le meilleur moyen d'intégrer les nouveaux joueurs qui sont arrivés avec les transferts, trouver la meilleure rotation, pour que l'on puisse améliorer notre collectif, notre identité. Mais on aime les gars qui sont avec nous maintenant, ils sont bons, ils peuvent certainement nous aider à gagner. Chacun connait déjà son boulot. "Cette nouvelle situation est un pont à franchir, mais la destination reste la même" Qu'est-ce qu'il manque alors ? Il faut simplement qu'on se concentre sur le moyen de gagner le prochain match. Ça viendra, j'espère. Il faut prendre cette nouvelle situation comme un pont à franchir. On connait la destination, ce qu'il y a sur l'autre rive (référence au titre gagné en 2008, ndlr) il faut maintenant passer cette rivière. Trouver le passage. Est-ce difficile de finir la saison concentrés quand les playoffs sont si proches et que toute votre organisation base ses objectifs sur cette partie de l'année ? Eh bien, nous n'avons pas vraiment le choix de toutes façons, on veut toujours accrocher la première place de la conférence. Je ne dirai d'ailleurs pas que c'est difficile d'être concentrés parce que, justement, pour l'instant on ne pense qu'à ça : la fin de saison et le classement. Il reste encore un mois à jouer en saison régulière, on se focalise là-dessus. Vous étiez menés longtemps dans ce match, puis vous êtes revenus, comme vous en avez l'habitude. Pensez-vous que l'équipe n'a pas su conclure parce que vous n'aviez pas la pression particulière des playoffs, par exemple ? C'est vrai qu'on peut avoir cette habitude de revenir, c'est ancré en nous généralement. Ce soir, on sent qu'on revient après avoir été menés de douze points, et ils nous prennent de cours... il manquait quelque chose, mais ça venait de nous, ce n'est pas la situation qui devrait commander nos résultats.