Allemagne-Argentine, le choc

  • A
  • A
Allemagne-Argentine, le choc
@ Reuters
Partagez sur :

ALLEMAGNE - La Mannschaft affronte la sélection de Diego Maradona en match amical.

ALLEMAGNE - La Mannschaft affronte la sélection de Diego Maradona en match amical. Plus de cent joueurs consommés en moins d'un an et demi. Raymond Domenech n'a qu'à bien se tenir. Cette performance est l'oeuvre de l'inénarrable Diego Maradona à la tête de la sélection argentine. Une façon d'opérer qu'il défendait encore début février, assumant le fait de faire appel à des joueurs évoluant exclusivement au pays, mais qui semble avoir vécu aujourd'hui à 100 jours désormais du début du Mondial 2010. Pour preuve, le retour pour le choc au sommet contre l'Allemagne ce mercredi à Munich du noyau dur d'internationaux faisant le bonheur des clubs européens, seuls trois « non-Européens » ayant été retenus. En convoquant Gonzalo Higuain, Lionel Messi, Carlos Tevez, Sergio Agüero et Diego Milito, Maradona confirme que ce remake des finales des coupes du monde 1986 et 1990 est bien plus qu'un match amical. Un vrai test sur la route de l'Afrique du Sud qui sonne notamment le retour, quatre ans après, du défenseur central de l'Inter Milan, Walter Samuel. L'un de ceux qui feront partie de la liste pour la Coupe du Monde en Afrique du Sud a assuré El Pibe de Oro. "Pour beaucoup d'autres, ce sera un test décisif car le temps va manquer", a-t-il ajouté puisque sa liste sera arrêtée en mai prochain. Löw teste son milieu de terrain Son homologue allemand ne dira pas autre-chose. Incertain d'être reconduit à son poste, Joachim Löw préfère se recentrer sur le football, impatient de se mesurer à des Argentins qui "jouent encore aujourd'hui de façon incroyablement offensive". L'adversaire idéal en somme pour son jeune gardien, Rene Adler, qui explose cette saison avec le Bayer Leverkusen, placé dans la position de n°1 devant Manuel Neuer (Schalke 04) et Tim Wiese (Werder Brême). "J'attends d'importantes indications de ce match", a reconnu le sélectionneur de la Mannschaft. Et pas uniquement sur le front de l'arrière-garde mais aussi sur celui du milieu de terrain. Derrière les incontournables Michael Ballack et Bastian Schweinsteiger, une douzaine de candidats se disputent les six places restantes. Dans ce contexte, les deux novices Toni Kroos (Bayer Leverkusen) et Thomas Müller (Bayern Munich) auront une belle carte à jouer. Tout comme Cacau, l'attaquant d'origine brésilienne de Stuttgart. Bref, ce choc entre l'Allemagne et l'Argentine est bien plus qu'un match de gala.