Allemagne-Angleterre, le choc

  • A
  • A
Allemagne-Angleterre, le choc
@ Reuters
Partagez sur :

CM 2010 - Allemands et Anglais s'affrontent pour une place en quarts de finale.

CM 2010 - Allemands et Anglais s'affrontent pour une place en quarts de finale.C'est l'une des affiches les plus attendues des huitièmes de finale de la Coupe du monde 2010. L'Allemagne et l'Angleterre, vont écrire, dimanche, une nouvelle page de l'histoire de leurs affrontements. "Nous piaffons d'impatience à l'idée de nous coltiner l'Allemagne", confie à ce sujet Joe Cole sur le site de la Fifa. La confiance est au beau fixe du côté du milieu anglais. "Nous voulons gagner quelque chose", assure le joueur de Chelsea, je pense que nous pouvons le faire cette fois. Je ne l'ai jamais autant ressenti lors des tournois précédents. On se dit toujours qu'on peut le faire, mais cette fois, je crois que c'est notre heure."Mais l'obstacle allemand ne sera pas aisé à franchir. Face à la fougue d'une Mannschaft qui n'avait jamais connu un visage aussi jeune depuis 1934, la formation anglaise jouera elle la carte de l'expérience avec une moyenne d'âge de près de 29 ans - l'une des plus élevées avec le Brésil dans ce Mondial - mais surtout une moyenne de 40 sélections par joueur. S'ils se sont quelque peu rassurés par une victoire, même discrète, sur la Slovénie (1-0) lors de leur dernier match de poule, les hommes de Fabio Capello n'ont pas entamé le Mondial sur le rythme espéré après deux matches nuls consécutifs d'entrée. "Il ne faudra surtout pas les sous-estimer, même s'ils ont connu quelques problèmes au premier tour. Ils vont peut-être monter en puissance à partir des huitièmes de finale", tempère cependant le milieu offensif allemand Lukas Podolski. "Cela dit, de notre côté, nous n'avons rien à redouter. Du respect, oui. De la peur, non", assène toutefois le joueur de Cologne.De l'assurance, le sélectionneur allemand Joachim Löw n'en affiche pas autant. "Nous avons un effectif très jeune et de nombreux joueurs disputent leur première Coupe du monde, donc c'est bien d'être passé à travers les flammes", souligne le technicien germanique alors que l'Allemagne a terminé en tête de son groupe, maintenant, ça passe ou ça casse". Et les attaquants devront avoir les crampons affutés. Wayne Rooney, qui n'a toujours pas inscrit le moindre but dans cette Coupe du monde, sera attendu au tournant face à l'une des bêtes noires des Anglais lors des grand rendez-vous internationaux. A moins que la qualification ne se joue aux tirs au but, scénario des plus redoutés par les Three Lions. Il faut dire que le souvenir, par exemple, d'une demi-finale de Coupe du Monde perdue en 1990 contre l'Allemagne [de l'Ouest, RFA] (1-1, 3 t.a.b. à 3) a de quoi refroidir l'Angleterre...