All Blacks: Cotter va savoir...

  • A
  • A
All Blacks: Cotter va savoir...
Partagez sur :

L'annonce ce vendredi par la Fédération néo-zélandaise du successeur de Graham Henry au poste de sélectionneur des All Blacks pourrait déstabiliser durablement l'ASM Clermont Auvergne, dont l'emblématique entraîneur, Vern Cotter, figure parmi les deux derniers candidats en lice pour ce poste si prisé. A la veille d'un match de H Cup décisif à Leicester, toute l'Auvergne retient son souffle.

L'annonce ce vendredi par la Fédération néo-zélandaise du successeur de Graham Henry au poste de sélectionneur des All Blacks pourrait déstabiliser durablement l'ASM Clermont Auvergne, dont l'emblématique entraîneur, Vern Cotter, figure parmi les deux derniers candidats en lice pour ce poste si prisé. A la veille d'un match de H Cup décisif à Leicester, toute l'Auvergne retient son souffle. Il ne sera donc rien épargné aux clubs du Top 14 cette saison. Déjà saignés par l'absence des internationaux durant la dernière Coupe du monde, au point de mettre la hiérarchie hexagonale sens dessus dessous, les ténors du championnat sont dépouillés qui plus est de leurs entraîneurs. A l'image d'un XV de France venu débaucher trois des meilleurs techniciens français (Saint-André, Bru et Lagisquet), voilà la Fédération néo-zélandaise (NZRU) qui fait planer la menace sur Clermont, dont elle pourrait enlever le charismatique Vern Cotter dès la fin de semaine. Via son compte Twitter, la NZRU annonce qu'elle dévoilera ce vendredi le successeur de Graham Henry à la tête des All Blacks. A la veille d'un match de H Cup décisif à Leicester, l'ASM Clermont Auvergne retient son souffle, concernée au premier chef du fait de la présence de Cotter, son entraîneur depuis cinq saisons pour la réussite que l'on sait, parmi les deux derniers candidats en lice pour endosser la charge de sélectionneur des Champions du monde. Hansen favori, mais... Si Steve Hansen, l'adjoint de Graham Henry durant huit ans, fait toujours figure de favori, la dernière tendance, favorable à une rupture totale avec l'ère Henry, aurait fait remonter ces derniers jours la cote du fermier de Bay of Plenty, déjà bénéficiaire d'une certaine complaisance de la part de la NZRU en tant qu'entraîneur à l'étranger, le poste étant initialement réservé à des techniciens du cru (avoir entraîné 3 ans au pays au cours des 5 dernières années). Cotter, s'il a prolongé de 2 ans son contrat avec l'ASM, a lui toujours indiqué, malgré son profond attachement à Clermont, qu'il ne pourrait pas refuser un tel poste s'il venait à lui être proposé. La clause libératoire qu'il possède dans son contrat a été prévue à cet effet. Aura-t-il seulement l'opportunité de l'activer ? Réponse vendredi.