Alévêque regrette ses mots sur Zidane

  • A
  • A
Alévêque regrette ses mots sur Zidane
@ Montage Maxppp/Reuters
Partagez sur :

L'humoriste reconnaît "avoir tenu des propos un peu extrêmes" envers l'ancien footballeur.

Christophe Alévêque est sorti de sa réserve. Quatre jours après avoir appris l'intention de Zinédine Zidane de porter plainte contre lui et à quelques heures du début de son nouveau spectacle, l'humoriste a fait quelque peu machine arrière mercredi, indiquant "avoir tenu des propos un peu extrêmes" dans Sport Mag. "Je m'en excuse", déclare-t-il même dans un entretien à France Soir.

"C'est un pitre et un clown"

Christophe Alévêque, qui regrette la forme ("mon tort a été de m'attaquer à un symbole et non à un homme"), estime avoir payé pour "avoir dit tout haut ce que d'autres pensaient tout bas". L'humoriste explique également que sa "colère est à la hauteur de l'admiration" qu'il a "pu porter à ce mec-là avant le fameux coup de boule de la Coupe du monde".

Histoire de ne pas perdre totalement la face, Christophe Alévêque, au langage toujours aussi fleuri, précise qu'il "pense toujours" que Zinédine Zidane "est un pitre et un clown". Reste à savoir maintenant si ce rétropédalage aura convaincu "Zizou" de ne pas porter plainte.