Albi de retour en Top 14 !

  • A
  • A
Albi de retour en Top 14 !
Partagez sur :

Un an après sa rétrogradation administrative en Pro D2, Albi a réussi son pari de remonter en Top 14 en s'imposant dimanche face à Oyonnax (14-12), lors de la finale d'accession. Sébastien Bouillot regrettera longtemps la pénalité manquée dans les arrêts de jeu qui aurait pu donner la victoire à l'USO.

Un an après sa rétrogradation administrative en Pro D2, Albi a réussi son pari de remonter en Top 14 en s'imposant dimanche face à Oyonnax (14-12), lors de la finale d'accession. Sébastien Bouillot regrettera longtemps la pénalité manquée dans les arrêts de jeu qui aurait pu donner la victoire à l'USO. "On voulait remettre les choses à leur place." Cette déclaration lourde de sens est signée Sébastien Pagès, demi-de-mêlée d'une équipe d'Albi victorieuse, au micro de Sport +. Une déclaration qui sonne comme un leitmotiv, un fil rouge dans les esprits tarnais tout au long de cette saison. Comme un désir de laver l'affront subi un an auparavant, une rétrogradation administrative pour des raisons financières, contestée dans le Tarn, en tout cas pour les conditions dans lesquelles celle-ci est intervenue, alors que les Albigeois avaient gagné leur maintien sur le terrain.Pour y parvenir, Albi se sera installé tout au long de la saison dans le peloton de tête de la Pro D2, certes sans pouvoir contrer les intouchables Racingmen, auxquels était promis l'accession directe, mais se hissant logiquement en demi-finale. Là, le SCA a réussi le miracle de se qualifier pour la finale sans gagner, concédant le nul (15-15) face à La Rochelle, mais obtenant son ticket à la faveur d'un plus grand nombre de pénalités réussies, déjà une première... Comme un signe finalement que cette remontée ne pouvait échapper au club tarnais, le scénario de la finale tendant à corroborer cette impression. Sans maîtriser ce match face à une vaillante équipe d'Oyonnax, qui visait pour sa part une première accession à l'élite, les hommes du trio Béchu-Blach-Laurent auront fait valoir une plus grande expérience des phases finales et sans doute ce vécu de la saison dernière dans l'élite.Oyonnax en tête à la pause Pourtant, tout n'a pas été facile pour Albi sur cette pelouse innondée de soleil du Yves-du-Manoir de Montpellier, la faute à une équipe de l'USO très réaliste, qui aura marqué sur chacune de ses incursions dans le camp albigeois, notamment par la botte de son ailier-buteur Pierre-Yves Montagnat, meilleur réalisateur de Pro D2 cette saison. Il semblait donc écrit que cette phase finale se jouerait au pied, après deux demi-finales vierges de tout essai. Mais c'était sans compter sur Lakafia, qui profite d'un ballon relâché par le même Montagnat pour aller aplatir ce qui sera le seul essai du match à dix minutes de la pause, qui voit cependant Oyonnax croiser en tête (6-5) au moment de regagner les vestiaires grâce à un drop de Guilloux.La seconde période voit Albi dominer territorialement et renverser la tendance pour mener de cinq points à cinq minutes du coup de sifflet final grâce à une pénalité de Boulogne, remplaçant de Manca à la botte (14-9, 85e). Mais Montagnat lui répond deux minutes seulement plus tard, permettant à Oyonnax de revenir à deux points seulement, un simple coup de pied donc... Ce coup de pied, il est offert à Bouillot, sur une pénalité située face aux poteaux, à soixante mètres alors que la sirène a déjà retenti. L'ouvreur s'élance, et déclenche un coup de pied superbe, tendu, qui se dirige vers les perches... pour finir juste devant la barre transversale. Score final (14-12), Albi est de retour en Top 14 !