Albeau devance Cammas

  • A
  • A
Albeau devance Cammas
Partagez sur :

On attendait Franck Cammas, c'est finalement Antoine Albeau qui a été élu lundi soir Marin de l'année 2010, succédant à Michel Desjoyeaux, lauréat 2009. Une récompense méritée pour le véliplanchiste de l'île de Ré qui, à 38 ans, a remporté cette année ses 17e et 18e titres mondiaux. Même si Franck Cammas, vainqueur du Trophée Jules-Verne et de la Route du Rhum sur le même bateau, n'aurait pas usurpé ce titre honorifique...

On attendait Franck Cammas, c'est finalement Antoine Albeau qui a été élu lundi soir Marin de l'année 2010, succédant à Michel Desjoyeaux, lauréat 2009. Une récompense méritée pour le véliplanchiste de l'île de Ré qui, à 38 ans, a remporté cette année ses 17e et 18e titres mondiaux. Même si Franck Cammas, vainqueur du Trophée Jules-Verne et de la Route du Rhum sur le même bateau, n'aurait pas usurpé ce titre honorifique... A force d'être nominé, il fallait bien que ça arrive. Après quatre vaines tentatives, Antoine Albeau a enfin décroché un titre certes honorifique mais qu'il méritait depuis quelque temps, celui de Marin de l'année 2010. Par 12 voix contre 8 à Franck Cammas, le jury de spécialistes réuni sous l'égide de la Fédération française de voile, a donc joué l'audace, choisissant de récompenser l'intéressé pour l'ensemble de son immense oeuvre, alors que Franck Cammas, auteur cette année d'une performance rare, à savoir remporter le Trophée Jules-Verne à la tête d'un équipage de dix hommes puis la Route du Rhum sur le même bateau, Groupama 3, mais tout seul, semblait favori pour recueillir ces lauriers. C'est la première fois que la planche à voile est ainsi récompensée, alors que jusqu'ici, la course au large se taillait la part du lion, avec six des neuf titres décernés de 2001 à 2009, dont trois pour le seul Michel Desjoyeaux. Antoine Albeau faisait quant à lui régulièrement partie des candidats, mais à chaque fois battu sur le fil, qui par un vainqueur de Vendée Globe, qui par un médaillé olympique, qui par un chasseur de records. Interrogé sur la question début 2009, quelques mois après avoir été devancé par Francis Joyon, auteur en 2008 du record du tour du monde en solitaire, ce solide gaillard nous confiait, un rien fataliste: "C'est vrai que par rapport à des personnes qui font un tour du monde pendant trois mois, ce n'est pas le même sport... Moi je ramène énormément de titres, eux leur bateau après un tour du monde...". Mais sa persévérance et surtout sa constance au très haut niveau ont fini par payer, ce qui est grandement mérité, tant Antoine Albeau, 38 ans, ne ménage pas sa peine pour, chaque saison, remettre le couvert et repousser une concurrence pourtant toujours plus décidée à le faire tomber de son piédestal. Pour l'avoir vu l'été dernier devant le club de voile de ses parents, sur la plage de La Couarde-sur-Mer, à l'île de Ré, enchaîner les runs afin de mettre au point son matériel pour 2011, on peut vous dire que sa fin de règne n'est pas encore venue...