Al-Jazira mise sur la Ligue 1

  • A
  • A
Al-Jazira mise sur la Ligue 1
@ Montage MAXPPP/REUTERS
Partagez sur :

FOOT - Canal + et la chaîne qatari Al-Jazira vont se partager les droits TV de la Ligue 1.

On le pressentait depuis quelques jours. C’est désormais officiel, la chaîne qatari a décidé d’investir dans le foot français. Al-Jazira a obtenu deux matches de championnat de France de Ligue 1 pour la période 2012-2016. Les autres rencontres seront diffusées par Canal +.

Une nouvelle répartition

C’est la Ligue de football professionnel (LFP) qui l’a annoncé jeudi matin. Canal+ a acheté quatre lots et la chaîne qatari Al-Jazira Sport un lot, pour un montant total de 510 millions d'euros par an. La Ligue 1 sera donc bouleversé à partir de 2012. Pour les fans de football, il faudra donc posséder les deux chaînes pour suivre toutes les rencontres.

Canal+, partenaire historique du football français, s'est porté acquéreur des lots 1, 2, 3, et 4, pour lesquels le prix de réserve fixé par la LFP s'élevait au total à 420 millions d'euros. De son côté, Al-Jazira Sport, nouvel entrant qui avait déjà acquis le mois dernier les droits de la Ligue 1 à l'international, s'est positionnée sur le lot 5, dont le prix de réserve était de 90 millions d'euros.

Frédéric Thiriez a dévoilé le futur programme d’une journée de championnat classique. "L'attribution des lots aboutit à une répartition assez simple : Canal + aura deux matches, le samedi à 17 h et le dimanche soir (à 21h), Al-Jazira aura deux matches, le vendredi soir et le dimanche 14 h". Mais le boulot n’est pas tout à fait terminé pour la LFP puisqu’il reste encore des lots à vendre. En effet, les lots 6 à 9, qui concernent notamment les droits mobiles et les matches à la demande n'ont pas encore été attribués.

Al Jazira, partenaire "respectable"

Le président de la LFP a également tenu à saluer l'entrée d’Al-Jazira, nouvel acteur dans le paysage audiovisuel de la Ligue 1 : "c’est un partenaire respectable et respecté dans le monde entier, lequel s'engage sur un partenariat de long terme".

Frédéric Thiriez a ainsi souhaité prendre le contre-pied des déclarations de la ministre des Sports Chantal Jouanno et du ministre du Budget François Baroin qui préféraient des opérateurs français. "La préférence nationale ne s'applique pas à un appel d'offres régi par la loi", a-t-il tranché avec beaucoup de calme. "Orange se retire du football. Orange est une société qui a pour actionnaire l'Etat. Si la concurrence nationale n'existe pas, l'Etat actionnaire peut se poser des questions. Nous ne faisons aucune discrimination entre les candidats et nous sommes fiers de nouer un partenariat avec un groupe mondial comme Al-Jazira" . Et Jean-Pierre Louvel, le président de l'UCPF, de conclure non sans une pointe d’ironie : "il n'y a pas de quotas dans le football".