Ajaccio, le podium en ligne de mire

  • A
  • A
Ajaccio, le podium en ligne de mire
Partagez sur :

Tenu en échec par Châteauroux (1-1) la semaine passée, Ajaccio, quatrième, se déplace à Tours lundi en clôture de la 30e journée de Ligue 2. S'ils présentent quelques difficultés à l'extérieur, les Corses, qui visent clairement la montée, pourraient retrouver leur place de dauphin en cas de victoire en Indre-et-Loire.

Tenu en échec par Châteauroux (1-1) la semaine passée, Ajaccio, quatrième, se déplace à Tours lundi en clôture de la 30e journée de Ligue 2. S'ils présentent quelques difficultés à l'extérieur, les Corses, qui visent clairement la montée, pourraient retrouver leur place de dauphin en cas de victoire en Indre-et-Loire. Des équipes concernées par la lutte pour l'ascension en Ligue 1, Ajaccio est l'une des rares à clairement afficher ses objectifs. Quand certains jouent la carte de la modestie -ou de la langue de bois c'est selon- en arguant que rien n'est acquis tant le championnat peut vite basculer, Olivier Pantaloni, lui, ne cache pas ses ambitions. Au risque de paraître prétentieux, l'entraîneur corse l'affirme sans détour : il vise l'accession. "Nous sommes devenus la grande surprise du championnat. Notre envie peut nous amener à réaliser un gros coup fabuleux. Je pense qu'avec 60 points, ça devrait passer concernant la montée. Nous sommes ambitieux, et entre nous, pourquoi pas faire d'une pierre, deux coups. A savoir envisager le titre !", a même assuré l'entraîneur de l'ACA dans une interview accordée à Corse Matin. Si,en début de saison, peu aurait misé sur lui, le club de l'Ile de Beauté ne cesse de surprendre. Malgré un coup d'arrêt le week-end dernier face à Châteauroux (1-1) à François Coty, où ils n'ont subi qu'un revers cette saison, les Ajacciens, qui pouvaient s'emparer du fauteuil de leader en cas de victoire face aux Castelroussins, nourrissent de bien belles promesses. Pantaloni: "Mes gars sont armés" Relégués au quatrième rang suite à la victoire de Dijon sur Laval (2-0) et au match nul du Mans à Istres (0-0) vendredi, les coéquipiers de Richard Socrier, buteur à dix reprises depuis le début de l'exercice, tenteront de reprendre leur place de dauphin, derrière Evian Thonon-Gaillard, qui plus est face à un rival direct pour la montée, Tours. Mais si l'ACA est quasi intraitable sur ses terres, où elle vient d'aligner neuf matches sans défaite, le bilan à l'extérieur est beaucoup plus terne, avec deux maigres victoires en quatorze rencontres. "Nous devons essayer de transfigurer nos prestations à domicile en déplacement, rappelle d'ailleurs Thierry Debès, capitaine de l'ACA, sur le site officiel du club. "Tours est une belle équipe, avec un bon potentiel offensif. Il faut qu'on se méfie de leur attaque. Mais ils sont eux aussi inconstants, bons à domicile, moins bons à l'extérieur". Et Olivier Pantaloni d'ajouter: "Mes gars sont armés physiquement et mentalement... Je leur ai dit de ne pas trop se poser de questions. Tout le monde est sur la même longueur d'onde. On va faire le maximum pour relever le défi Si nous sommes sûrs de nous, sans faire preuve de suffisance, bien sûr, en restant lucides, tout ira bien".