Agassi révèle s'être drogué

  • A
  • A
Agassi révèle s'être drogué
Partagez sur :

TENNIS - Dans une autobiographie à paraître, Andre Agassi admet avoir consommé de la méthamphétamine durant sa carrière en 1997.

Dans une autobiographie à paraître, Andre Agassi reconnaît avoir consommé une drogue dure en 1997 alors que sa carrière était au plus bas. Contrôlé positif par l'ATP à cette occasion, le joueur américain avoue alors avoir menti pour s'éviter une suspension.Dans une autobiographie à paraître le 9 novembre prochain chez Knopf, Andre Agassi révèle avoir consommé de la métamphétamine, une drogue synthétique, en 1997 à une époque où le joueur américain éprouvait de nombreuses difficultés dans sa vie privée mais également dans sa carrière.Dans "Open: an autobiography" dont le Times publie, mercredi, des extraits, l'Américain raconte quels effets lui a procurés la crystal meth lors de sa première prise en compagnie de son assistant. "Je ne m'étais jamais senti aussi vivant, plein d'espoir et avec autant d'énergie". Cette substance, fortement addictive, agit comme un puissant pyscho-stimulant provoquant des épisodes euphoriques chez le sujet."Je ne peux pas parler de dépendance, mais beaucoup de gens diraient que si vous consommez quelque chose pour vous évader, c'est que vous avez un problème", a avoué le "Kid de Las Vegas", aujourd'hui âgé de 39 ans, au magazine People. En 1997, le champion américain, miné par une blessure au poignet, avait plongé dans les profondeurs du classement ATP et rencontrait une période difficile dans son mariage avec l'actrice Brooke Shields, union qui prit fin en 1999.Contrôlé positif à la métamphétamine lors de cette période par les instances internationales du tennis, Andre Agassi révèle dans son autobiographie, avoir sciemment menti aux autorités sportives afin d'échapper à une sanction, soit une suspension de trois mois pour prise de drogue récréative. "J'ai écris une lettre à l'ATP pour les informer que Slim (son assistant, ndlr) était un consommateur régulier de drogues et qu'il mélangeait souvent la "meth" avec des sodas, ce qui était vrai. Mais j'ai ajouté que j'en avais bu un par accident", révèle-t-il dans les extraits publiés par le Times. Une version acceptée par l'ATP qui ne donna pas suite à l'affaire. "J'ai eu honte évidemment et me suis promis que ce mensonge marquait la fin de tout ça", confesse Agassi, vainqueur de huit tournois du Grand Chelem au cours de toute sa carrière. "J'étais impatient de raconter cette histoire"Après cette période trouble, l'Américain a renoué avec le succès et réintégré le Top 10 mondial pour remporter Roland-Garros et l'US Open en 1999 puis l'Open d'Australie de 2000 à 2003. En 2006, Andre Agassi, marié à la joueuse allemande Steffi Graf depuis 2001, a pris sa retraite après 20 ans passés sur les courts. Membre du clan très fermé des tennismen s'étant imposés dans les quatre tournois du Grand Chelem, Andre Agassi ne redoute pas l'impact de ces aveux sur le public. "J'ai été inquiet pendant un moment mais cela n'a pas duré... Je laisse transparaître mes sentiments et vous pouvez lire mes émotions sur mon visage. En fait, j'étais impatient de raconter cette histoire à tout le monde", a-t-il avoué à People