AG2R, l'exception française

  • A
  • A
AG2R, l'exception française
Partagez sur :

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la formation managée par Vincent Lavenu sera la seule représentante française cette année dans le Pro Tour, la faute à un changement de règle imposé par l'UCI. Nicolas Roche, Christophe Riblon et compagnie devront alors supporter un peu plus la pression du résultat pour conserver la précieuse licence l'année prochaine. Les objectifs ont de toute façon été rehaussés.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la formation managée par Vincent Lavenu sera la seule représentante française cette année dans le Pro Tour, la faute à un changement de règle imposé par l'UCI. Nicolas Roche, Christophe Riblon et compagnie devront alors supporter un peu plus la pression du résultat pour conserver la précieuse licence l'année prochaine. Les objectifs ont de toute façon été rehaussés. "Il ne faudra pas s'endormir." Vincent Lavenu a résumé en quelque sorte ce qui attend sa formation pour 2011, soumise aux nouvelles exigences de l'Union cycliste internationale. Le changement de règles concernant l'attribution de la licence Pro-tour oblige le manager d'AG2R-La Mondiale a encore plus de vigilance cette saison. "En cours d'année 2010, les circuits continentaux ont été pris en compte pour les résultats et la valeur de l'équipe est désormais définie en fonction du recrutement. Avant, on se basait sur le classement mondial de la fin d'année. Si on n'a pas fait une très bonne saison 2011, il faut recruter des coureurs qui rapportent des points", explique Lavenu. AG2R-La Mondiale avait achevé l'année dernière à la 18e place mondiale. "Il ne faut pas se retrouver dans cette situation à la fin 2011. La bataille pour tous est de marquer des points et d'avoir la capacité financière pour recruter et garder notre licence", juge Lavenu qui doit également faire face à une autre contrainte, et pas des moindres, de la nouvelle donne imposée par l'UCI. La licence Pro-Tour n'est valable qu'une saison, au lieu de quatre précédemment. Pas facile donc, avec une telle visibilité à très court terme, quand il faut rechercher par exemple des partenaires financiers. S'il se dit très heureux que son équipe appartienne à la première division, Lavenu regrette en partie d'être l'exception hexagonale. "Je suis déçu que l'on soit les seuls. L'histoire, le talent et les valeurs que véhiculent le cyclisme français mériteraient deux trois équipes de plus en Pro-Tour cette année", en espérant qu'"avec nos règles et nos valeurs, on aura la possibilité de renforcer notre groupe en fin de saison." Pour 2011, AG2R-La Mondiale a en tout cas misé sur la carte jeunesse avec sept recrues dont cinq comprenant une moyenne d'âge avoisinant les 25 ans: Steve Houanard, Romain Lemarchand, Matteo Montaguti, Mikael Cherel et Mathieu Perget. Roche et la "belle brochette" L'atypique Jean-Christophe Péraud, spécialiste du VTT (vice-champion olympique 2008) et champion de France amateur sur route la même année, a également rejoint la formation de Lavenu. Champion de France du contre-la-montre en 2009 chez les professionnels, il est passé pro l'année suivante. Sébastien Minard, l'ancien de Cofidis, complète le recrutement. L'objectif pour AG2R-La Mondiale sera en grande partie concentré sur le Tour de France avec comme mission d'obtenir un meilleur classement général par équipes que celui de l'année précédente (4e), au pire faire aussi bien qu'une "année 2010 prometteuse". Christophe Riblon avait brillamment remporté la 14e étape du Tour de France à Ax-3 Domaines, John Gadret fut premier Français de la Grande Boucle (19e), sans oublier une 4e place sur le Giro et une 5e au Tour d'Espagne. La Vuelta, une compétition dans laquelle Nicolas Roche s'est montré particulièrement à l'aise (7e). Vincent Lavenu a fait de l'Irlandais son leader principal ( lire l'interview). "Mais il ne sera pas le seul", prévient le natif de Briançon, évoquant la "belle brochette" des expérimentés Rinaldo Nocentini, Martin Elmiger, Sébastien Hinault, Cyril Dessel et Christophe Riblon. De quoi mettre en confiance Lavenu. Ses coureurs ne s'endormiront pas.