Affaire Landis : LeMond va témoigner

  • A
  • A
Affaire Landis : LeMond va témoigner
@ Reuters
Partagez sur :

L'ancien vainqueur du Tour va être entendu dans l'affaire Landis, qui égratigne Lance Armstrong.

L'ancien vainqueur du Tour va être entendu dans l'affaire Landis, qui égratigne Lance Armstrong. Le cyclisme américain s'apprête à laver son linge sale en famille. Selon plusieurs sources, Greg LeMond, triple vainqueur du Tour (1986, 89 et 90), a en effet été convoqué le 30 juillet prochain devant un grand jury dans le cadre de l'enquête sur les accusations de dopage avancées par Floyd Landis, vainqueur déchu du Tour en 2006, à l'encontre d'anciens équipiers, dont Lance Armstrong. En mai dernier, trois cyclistes, dont Landis, ont accusé dans des entretiens au Wall Street Journal leur ancienne équipe, US Postal, d'avoir institutionnalisé le dopage - notamment sanguin - à l'époque où Armstrong dominait le Tour de France. Le Texan a remporté sept Tours de France consécutifs entre 1999 et 2005, d'abord sous le maillot de l'US Postal (99 à 04) puis sous celui de la Discovery Channel (05). LeMond s'est plusieurs fois opposé directement à Armstrong, notamment lors de l'annonce du retour du Texan à la compétition, à l'été 2008, lorsqu'il l'avait interpellé sur son suivi antidopage. LeMond avait même parlé d'un "cauchemar qui revenait" pour évoquer le retour du septuple vainqueur du Tour. Regardez Greg LeMond interroger Lance Armstrong sur son suivi antidopage, lors d'une conférence de presse à Las Vegas, en 2008 : En 2007, LeMond avait déjà été entendu dans le cadre de l'audition de Landis devant la Cour d'arbitrage américaine indépendante lorsque l'ancien coureur de la Phonak avait dû s'expliquer sur son contrôle positif à la testostérone sur le Tour 2006. LeMond l'avait accusé d'avoir eu recours à des méthodes d'intimidation pour influencer ses déclarations alors que Landis niait à l'époque s'être dopé. C'est d'ailleurs sur cette volte-face que s'appuient aujourd'hui ses principaux détracteurs, à commencer par le manager de RadioShack et fidèle partenaire d'Armstrong, Johann Bruyneel, pour décrédibiliser le discours de Landis. Dans un entretien accordé ce samedi au quotidien L'Équipe, Bruyneel, qui accompagne Armstrong depuis 1999, n'est pas tendre avec son ancien coureur. "Quand on regarde toute son histoire, ses mensonges, ses contradictions, on peut se poser des questions." Et le Belge va même lus loin, indiquant que Landis est avant tout guidé par le ressentiment. "Cet hiver encore, il m'a appelé pour me demander de courir chez RadioShack. Quand je lui ai fait comprendre que ce n'était pas possible, il a recommencé son délire en criant : «je vais vous détruire !»." Armstrong, sur la même ligne que son manager, a démenti tout dopage et s'est dit prêt à coopérer dans le cadre d'une enquête "légitime et juste".