Affaire Edel : le PSG "consterné"

  • A
  • A
Affaire Edel : le PSG "consterné"
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Le FC Séville tente de tirer profit de la polémique sur l'identité d'Edel.

LIGUE 1 - Le FC Séville tente de tirer profit de la polémique sur l'identité d'Edel. L'affaire Edel, ça vous dit quelque chose ? En décembre dernier, quelques minutes avant d'affronter le PSG, l'AS Saint-Etienne avait déposé une réserve (retirée ensuite) concernant l'identité du gardien parisien né au Cameroun, Apoula Edel, qui dispose d'un passeport arménien. Titulaire dans les buts du PSG depuis la réception d'Arles-Avignon, le samedi 10 septembre, Apoula Edel a défendu avec succès les cages parisiennes, jeudi, sur la pelouse du FC Séville (0-1). Et le club espagnol a profité d'un article de l'hedomadaire "Le 10 Sport" pour... poser une réclamation auprès de l'UEFA pour une présumée "irrégularité d'inscription" d'Edel.. Nicolas Philibert, l'un de ses ex-entraîneurs au club des Espoirs de Yaoundé, assure qu'Apoula Edel s'appelle en fait Ambroise Beyaména et qu'il n'est pas âgé de 24 ans, mais de 29 ans. Face au retour de la polémique, le club de la capitale a tenu à mettre les choses au point ce samedi. "Le Paris Saint-Germain est consterné par la relance de la polémique entretenue autour de son joueur Edel Apoula, alors que l'article paru hier (vendredi) dans un quotidien ("Le 10 Sport" est un hebdomadaire ndlr) n'apportait aucun élément nouveau", écrit le PSG dans un communiqué. "Les allégations de tiers, vieilles de près d'un an, n'ont connu aucune suite, le club ayant fourni aux instances du football l'ensemble des documents d'état-civil du joueur et de ses parents - papiers officiels (cartes d'identité, livret de famille, passeports...) avec lesquels ils ont effectué nombre de voyages dans le monde entier." Le PSG est convaincu d'être dans son droit et met l'UEFA devant ses responsabilités. Car s'il est faible, le risque de perdre le match sur tapis vert existe. "Il convient désormais à chacun de prendre ses responsabilités au moment où certains souhaitent trouver un prétexte pour inverser un résultat sportif défavorable", souligne le PSG, qui pointe ainsi sans détour le manque de fair-play du club sévillan. Le match retour entre les deux clubs, le 2 décembre prochain au Parc des Princes, s'annonce assez chaud.