Adebayor, comme à la maison ?

  • A
  • A
Adebayor, comme à la maison ?
Partagez sur :

Le Real Madrid est en bonne voie pour jouer la finale de la Coupe d'Espagne après avoir remporté sa demi-finale aller à Séville (1-0) grâce à un but de Karim Benzema. Pour le match retour, programmé ce mercredi soir à Santiago Bernabeu, le Français devrait être titulaire en première période puis céder sa place au nouveau venu, le Togolais Emmanuel Adebayor, lequel va faire ses grands débuts devant les socios.

Le Real Madrid est en bonne voie pour jouer la finale de la Coupe d'Espagne après avoir remporté sa demi-finale aller à Séville (1-0) grâce à un but de Karim Benzema. Pour le match retour, programmé ce mercredi soir à Santiago Bernabeu, le Français devrait être titulaire en première période puis céder sa place au nouveau venu, le Togolais Emmanuel Adebayor, lequel va faire ses grands débuts devant les socios. Emmanuel Adebayor fait ses grands débuts au stade Santiago Bernabeu, ce mercredi soir, en demi-finale retour de la Coupe d'Espagne face à Séville. Le Togolais, prêté avec option d'achat par Manchester City jusqu'à la fin de la saison, est la grosse attraction du moment au Real Madrid. Mais son nouvel entraîneur, José Mourinho, pourtant "content" de son arrivée et "convaincu qu'il jouera bien" avec le maillot merengue sur les épaules, prévoit (a priori) de lui donner sa chance rien qu'en seconde période. Pourquoi ? Parce que l'ancien attaquant de Monaco puis d'Arsenal, âgé de vingt-six ans aujourd'hui, manque encore de rythme - en témoignent les trente petites minutes qu'il a jouées dimanche à Pampelune contre Osasuna (défaite 1-0 du Real) et durant lesquelles il n'a tiré qu'une seule fois au but... "J'aurais peut-être besoin d'un ou deux matches pour retrouver le rythme mais je me sens prêt", annonçait l'intéressé, aussi à l'aise en français qu'en anglais, jeudi dernier, au moment de sa présentation officielle devant une soixantaine de journalistes. A sa décharge, il faut rappeler que l'ultime rencontre qu'il a disputée avec les Citizens remonte au début du mois de décembre, celle-ci s'était d'ailleurs soldée par une large victoire devant Salzbourg (3-0) dans le cadre de la Ligue Europa. Et puis plus rien ! "Je n'avais pas de problème personnel avec Roberto Mancini. Mais je suis footballeur et je voulais jouer. Il n'avait pas confiance en moi et a misé sur un autre joueur", déplorait Adebayor, qui fait référence ici au Bosnien Edin Dzeko, acheté par City pour la modique somme de 32 millions d'euros. En Espagne, le natif de Lomé, attendu avec impatience par les socios, a donc une occasion exceptionnelle de relancer sa carrière. "Jouer au Real Madrid, c'est le plus grand défi de ma vie", confessait-il. Pour le relever, celui qui couche toujours à l'hôtel et mange après les entraînements au restaurant Asador Donostiarra, le préféré de David Beckham dans la capitale ibérique, adopte une attitude qu'on ne lui connaissait pas forcément. Il se met en costume-cravate, fait de l'apprentissage de la langue espagnole une priorité et ne veut se brouiller avec personne. Exemple avec le Français Karim Benzema, qui devrait débuter la partie ce soir: "Je ne suis pas là pour chasser Karim ou le mettre dehors. On est tous les deux attaquants du Real. On a le même objectif: gagner des titres." Le premier d'entre eux sera peut-être la Coupe du Roi que les Madrilènes n'ont plus remportée depuis 1993...