Absalon rate son pari

  • A
  • A
Absalon rate son pari
Partagez sur :

Désireux de reconquérir le titre mondial, trois ans après son dernier sacre, Julien Absalon s'est contenté samedi au Canada de la 5e place des Championnats du monde de VTT de Mont-Sainte-Anne, victime d'une chute en début de course. Le Français a laissé la victoire à l'Espagnol à Jose-Antonio Hermida qui a devancé le Tchèque Kulhavy et le Sud-Africain Stander.

Désireux de reconquérir le titre mondial, trois ans après son dernier sacre, Julien Absalon s'est contenté samedi au Canada de la 5e place des Championnats du monde de VTT de Mont-Sainte-Anne, victime d'une chute en début de course. Le Français a laissé la victoire à l'Espagnol à Jose-Antonio Hermida qui a devancé le Tchèque Kulhavy et le Sud-Africain Stander. Il repassera. Privé du titre mondial depuis trois ans, Julien Absalon se voyait bien samedi au Canada reprendre une couronne qu'il a portée à quatre reprises. Si la concurrence ces dernières années lui a mené la vie dure et a remis en cause son statut de superstar du VTT planétaire, le double champion olympique était loin d'avoir abdiqué, même à 30 ans, même après une certaine usure mentale qui aurait pu couper sa faim de titres. Le Français l'a prouvé dans cette saison de Coupe du monde mais la malchance était trop forte. "J'ai été vaincu par un coup du sort. Et ça commence à faire beaucoup, trois crevaisons en six manches de Coupe du monde, je crois qu'on peut dire que j'ai manqué de réussite sur l'ensemble de cette compétition cette saison", nous confiait-il juste avant le rendez-vous québécois. Schurter 4e Le mauvais sort s'est hélas encore acharné sur le Français, victime en début de course d'une chute sur un parcours de Sainte-Anne sur lequel il n'avait connu que la victoire depuis 2007 et pas n'importe laquelle puisque il fut sacré champion du monde juniors en 1998 pour son premier titre international. Une série s'est achevée samedi au bonheur de l'Espagnol Jose-Antonio Hermida qui a devancé le Tchèque Kulhavy et le Sud-Africain Stander. Le tenant du titre, Nino Schurter, a terminé quatrième et a également déçu puisque les Suisses étaient rangés dans la catégorie des gros favoris de l'épreuve. Les autres Français, Cédric Ravanel, Stéphane Tempier et Maxime Marotte se classent respectivement à 12e, 15e et 18e, la France terminant troisième par équipes.