Abidal: "On veut tout gagner"

  • A
  • A
Abidal: "On veut tout gagner"
Partagez sur :

Redevenu un titulaire indiscutable sur le flanc gauche de la défense de Barcelone, Eric Abidal se réjouit de la grande forme de son club, solide leader de la Liga et qui vise très haut cette saison. L'ancien Lyonnais évoque également l'équipe de France et les éventuels retours en Bleu de Franck Ribéry et Patrice Evra.

Redevenu un titulaire indiscutable sur le flanc gauche de la défense de Barcelone, Eric Abidal se réjouit de la grande forme de son club, solide leader de la Liga et qui vise très haut cette saison. L'ancien Lyonnais évoque également l'équipe de France et les éventuels retours en Bleu de Franck Ribéry et Patrice Evra. Le Barça joue à un niveau impressionnant cette saison. Allez-vous réussir à tenir ce rythme jusqu'en juin ? Je ne sais pas. Pour le moment, on profite, on est bien dans nos jambes, on met des buts. J'espère que ça va continuer et qu'on va pouvoir prendre tous les points possibles. On fera les comptes à la fin de la saison. Le groupe est en ce moment en plein boom ! Nous, on continue à travailler sans se prendre la tête en espérant gagner les prochains matches. On vous sent personnellement de plus en plus en confiance dans cette équipe, est-ce l'effet du premier but sous le maillot blaugrana que vous avez inscrit face à Bilbao ? Non non ! C'est l'âge ! J'ai plus d'expérience et je crois m'être bien adapté au jeu du Barça. J'ai commencé une très belle saison, j'espère maintenant bien la finir. Je touche du bois parce que je n'ai pas été blessé comme les saisons passées. Il faut que je continue à travailler et à faire au mieux tout au long de la saison. C'est peut-être l'une des raisons de la si bonne saison du Barça: Messi, Xavi, Puyol et vous n'avez pratiquement jamais été blessé, non ? C'est vrai que lorsque tous les joueurs sont en forme et à 100%, il est vraiment difficile de nous battre. Maintenant, il faut pouvoir gérer les temps forts et les temps plus faibles, gérer les matches comme on le fait actuellement. Le calendrier n'est pas facile. On joue sur plusieurs tableaux et on veut tout gagner, donc à nous de rester concentrés et de réaliser le parcours parfait. "On verra enfin le vrai Karim" Que pensez-vous de la situation de votre ancien coéquipier à Lyon Karim Benzema, pas toujours titulaire, même s'il a enfin marqué dimanche ? La situation de Karim n'est pas encore inquiétante. Il joue dans un grand club, ce n'est pas facile. Mais je crois qu'il a les qualités pour s'imposer. S'il donne tout à l'entraînement, il finira par avoir sa chance en match. Son entraineur Jose Mourinho dit qu'il n'a pas assez faim. Qu'en pensez-vous ? Quand il était à Lyon, on ne lui a jamais fait ce reproche car il marquait des buts. Mais si à Madrid il ne joue pas, il ne peut pas marquer ! Il faut le laisser jouer, et on verra enfin le vrai Karim. Parlons de l'équipe de France. Les suspensions de Franck Ribery et Patrice Evra prennent fin, souhaitez-vous leur retour en bleu ? Je ne suis pas là pour débattre, mais évidemment, je leur souhaite de retrouver l'équipe de France. Ce sont des joueurs de talent. Certes, Franck est blessé actuellement, mais tout le monde sait que c'est le pilier de l'équipe de France. Il mérite d'y être. On sait qu'un Ribery en pleine forme est inarrêtable et je crois que Laurent Blanc le sait. Quand à Pat, il est titulaire à Manchester, il enchaîne les victoires et il fait tout pour retrouver les Bleus. Maintenant, c'est au sélectionneur de faire des choix. Moi, j'ai la chance d'y être retourné, mais ca ne veut pas dire que je vais y rester. A moi de travailler car en équipe de France, il y autant de concurrence qu'en club. Les places du match France Brésil se sont vendues en rente minutes. Vous rendez-vous compte de l'attente du public ? Je m'en réjouis, tant mieux ! Ca prouve que les supporters de l'équipe de France veulent et reveulent voir du jeu en bleu. Je crois que l'ère Laurent Blanc a changé les choses. Le jeu est différent, c'est ce que j'ai pu constater quand j'ai joué Angleterre-France. Donc voilà, à nous - si j'ai la chance d'y être - d'offrir du spectacle à nos supporters.