Abalo: "A 100% dans ma tête"

  • A
  • A
Abalo: "A 100% dans ma tête"
Partagez sur :

Vainqueur de la Ligue des champions à trois reprises, Ciudad Real est de nouveau au rendez-vous du dernier carré, ce week-end, lors du Final Four organisé à Cologne. Luc Abalo, toujours diminué par une blessure à l'épaule, sera en tout cas sur le pont samedi, pour la première demi-finale face à Hambourg.

Vainqueur de la Ligue des champions à trois reprises, Ciudad Real est de nouveau au rendez-vous du dernier carré, ce week-end, lors du Final Four organisé à Cologne. Luc Abalo, toujours diminué par une blessure à l'épaule, sera en tout cas sur le pont samedi, pour la première demi-finale face à Hambourg. Luc, comment s'est passée cette semaine, la pression monte-t-elle ? Comme toujours. Quand il y a une compétition importante, la pression monte tout le temps. Mais ça reste de la pression positive. Le fait d'avoir perdu le titre ne rajoute-t-il pas un peu de pression sur vos épaules ? Non. De toute façon, on sait très bien que c'est une autre compétition. On a perdu le titre mais bon, on est présent au Final Four. Mais c'est clair que cette saison, on n'a pas fait ce qu'on a l'habitude de faire ces quatre dernières années. Ça met un peu de doute, mais ça fait partie d'une saison. Vous jouez votre demi-finale face à Hambourg, à quoi vous attendez-vous ? Oui, on les connaît, on a l'habitude de les jouer. On s'attend à un gros match. Êtes-vous favoris ? Aucune idée. Vous allez jouer en Allemagne, est-ce un désavantage ? C'est clair, qu'ils seront un peu chez eux, ils auront plus de supporters que nous. Les Allemands ne vont pas nous supporter. Serez-vous personnellement à 100% avec vos problèmes d'épaule ? Je serai à 100% dans la tête. On verra après comment je suis dans mon corps. C'est clair que si cette année je me plains d'avoir mal, c'est qu'il y a toujours quelque chose. On va faire ces deux matches, et après on verra. Après c'est repos ? Oui, je me fais opérer de l'épaule.