À un pas des vacances

  • A
  • A
À un pas des vacances
Partagez sur :

Au terme d'une saison à rallonge, les Bleus pourront découvrir les joies des vacances dès ce mercredi. Les hommes de Claude Onesta affrontent le Portugal, à Nice, en match de qualifications pour l'Euro 2010. Un match nul suffit aux Bleus pour aller en Autriche, avant même leur déplacement en Lettonie dimanche.

Au terme d'une saison à rallonge, les Bleus pourront découvrir les joies des vacances dès ce mercredi. Les hommes de Claude Onesta affrontent le Portugal, à Nice, en match de qualifications pour l'Euro 2010. Un match nul suffit aux Bleus pour aller en Autriche, avant même leur déplacement en Lettonie dimanche.Jamais l'expression "éternel recommencement" n'avait eu autant de sens que pour qualifier la saison des joueurs de l'équipe de France. Un exercice qui a commencé en août dernier, à Pékin, avec une médaille d'or olympique autour du cou, et qui devrait se terminer presque dix mois plus tard par une rencontre déséquilibrée contre le Portugal, mercredi à Nice, comptant pour les qualifications à l'Euro 2010. Comme si les Bleus, sacrés entre temps champions du monde en début d'année, devaient en passer par là pour prouver au Vieux continent qu'ils sont bien les meilleurs... Mais le fait est que oui, ils doivent aller jusqu'au bout d'eux-mêmes pour tirer un trait sur ce maudit calendrier à rallonge.Si l'on excepte la petite coupure pré-olympique de 2008, les Français n'ont pas eu le loisir de se reposer. Autant dire qu'ils ont presque enchaîné deux saisons de suite. Ont-ils le droit de se plaindre, eux qui empilent les titres ? Bien sûr. La cadence internationale est devenue infernale pour bons nombres de grands joueurs qui, en plus, cumulent leur championnat avec la Ligue des champions. Jérôme Fernandez, qui vient de la remporter avec Ciudad Real, est bien placé pour la savoir. "On n'a eu que trois semaines de vacances depuis juin dernier entre les qualifications, les Jeux et le début de la préparation pour les Mondiaux, soupire-t-il sur les ondes de RMC. Enchaîner deux saisons notamment pour les joueurs qui disputent le Ligue des champions, c'est plus de 150 matches avec trois semaines de vacances. Ça va faire du bien de couper pendant un mois."Car quoiqu'il arrive, les Experts seront en vacances en fin de semaine, après un dernier déplacement en Lettonie, dimanche. Mais les plus usés et utilisés d'entre eux pourraient déjà plier bagages dès mercredi soir, à l'issue de leur match contre les Portugais. Un match nul leur suffit pour être certains de participer au Championnat d'Europe, en Autriche fin janvier 2010. Et le sélectionneur national, Claude Onesta, n'aurait rien contre donner plus de responsabilités à ses jeunes pousses face aux Lettons. Sur le papier, c'est plus que jouable. Les Bleus, leaders du groupe 6 en compagnie de la République tchèque, qu'ils ont battue ce week-end (32-25), sont largement au-dessus du niveau des Lusitaniens. Le match aller l'avait prouvé (31-24). S'ils l'abordent avec sérieux, et qu'ils y mettent le peu d'énergie qui leur reste en réserve, ils ne devraient avoir aucun souci à s'imposer. Le repos des guerriers sera alors bien mérité