A ne pas manquer cette semaine

  • A
  • A
A ne pas manquer cette semaine
Pour le Masters de Londres, Nadal et Federer ont posé sur leur 31. Pour le Clasico, pas de costard... mais un match incroyable entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo.@ Montage Reuters
Partagez sur :

LE POST-IT - Un clasico, des plaquages et de la neige … Les événements à ne pas rater.

Accro au sport version zapette et canette de bière, vous vous demandez ce que vous allez bien pouvoir vous mettre sous la dent cette semaine. Mais vous êtes bien trop occupé pour mettre le nez dans le programme télé… Europe1.fr vous mâche le boulot en sélectionnant pour vous les cinq événements à ne pas louper. C'est le post-it de la semaine, signé Victor Dhollande-Monnier.

Plutôt "Rafa" ou plutôt "Rodgeur" ? Chaque année, les huit meilleurs joueurs mondiaux de tennis se retrouvent pour un dernier tournoi. Le Masters, c’est le haut du gratin, le top du top. Le principe de la compétition est simple : deux poules de quatre joueurs, les deux meilleurs de chaque groupe se retrouvent en demi puis en finale. Les petits veinards qui assisteront à ces matches seront accueillis dans cadre exceptionnel : la O2 Arena de Londres (pendant 4 ans, le tournoi aura lieu dans la capitale anglaise). L’année dernière, Nikolay Davydenko avait affronté et battu Juan Martin del Potro. Cette fois, tout le monde attend le grand combat entre les deux meilleurs joueurs du monde : Rafael Nadal Versus Roger Federer. Grosses "patates" de fond de court contre amortie et revers long de ligne, choisissez votre camp (à suivre tous les jours sur Canal + Sport).

Les finales des Français. Si vous êtes un peu chauvin et que vous aimez le football, c’est mardi soir ou jamais. A l’occasion de la cinquième journée de Ligue des champions, les clubs français jouent leur avenir dans la compétition. Après une défaite (1-0) à domicile contre les Russes du Spartak Moscou, l’Olympique de Marseille doit prendre sa revanche pour espérer se qualifier pour les huitièmes de finale. Le combat sera encore plus dur pour l’AJA Auxerre. Les Bourguignons défient le "grand" Milan AC dans un match couperet (Spartak Moscou-OM à suivre mardi 23 novembre à 18h30 et Auxerre-Milan à 20h45 sur Canal +).

Le vrai test. La France a réussi ses deux premiers tests matches : victoire contre les Îles Fidji (34-12) et contre l’Argentine (15-9). Deux succès qui sonnent plutôt comme des entraînements pour le véritable test contre l’Australie. France-Australie, c’est avant tout un match d'impacts, de raffuts et de plaquages. Contre l’Argentine, les Bleus ont manqué un seul plaquage sur 108. Autant d’agressivité, des bons coups de pied et un public du Stade de France rempli à ras bord,… voilà les facteurs pour remporter ce test match (à suivre samedi 27 novembre à partir de 20h45 sur France 2).

Tout schuss ! La descente est au ski ce qu’est le 100 mètres à l’athlétisme. Une course très simple à regarder. Des pointes de vitesse à plus de 100 km/h, quelques courbes pour le spectacle, le tout sur une neige verglacée… A ce petit jeu, ce sont les Suisses les meilleurs. L’année dernière à Lake Louise, c’est le vétéran Didier Cuche qui s’était imposé. Pour le début de la Coupe du monde de la descente, on espère des surprises françaises. Johan Clarey et David Poisson prendront le départ de la course (à suivre le samedi 27 novembre à partir de 19h30 sur Eurosport).

Le match de l’année. Si vous détestez le football et que vous ne regardez que la Coupe du monde une fois tous les quatre ans, vous pouvez vous forcer à regarder ce match. L’affrontement se passe en Espagne. Le FC Barcelone accueille le Real Madrid. Les meilleurs joueurs du monde vont vous en mettre plein la vue. D’un côté, le petit gabarit de Lionel Messi qui se faufile partout ; de l’autre, Cristiano Ronaldo et ses coups de génie. Si le PSG et l’OM se détestent en France, le « Barça » et le Real éprouvent de la haine pour leur adversaire. Un superbe match de foot et un affrontement politique en toile de fond. Les Catalans réclament leur indépendance depuis des années. Le pouvoir central (les Madrilènes) refuse obstinément. A l’approche du Clasico, toutes ces tensions resurgissent (à suivre lundi 29 novembre à partir de 21h sur Canal +).