À ne pas manquer cette semaine

  • A
  • A
À ne pas manquer cette semaine
@ Montage Reuters
Partagez sur :

LE POST-IT - La Route du Rhum, le GP du Brésil, PSG-OM... Les événements à ne pas rater.

Accro au sport version zapette et canette de bière, vous vous demandez ce que vous allez bien pouvoir vous mettre sous la dent cette semaine. Mais vous êtes bien trop occupé pour mettre le nez dans le programme télé… Europe1.fr vous mâche le boulot en sélectionnant pour vous les cinq événements à ne pas louper. C'est le post-it de la semaine, signé Nicolas Rouyer.

Belle aventure. Le grand départ a été donné, dimanche, à 13h02. Les passionnés ont été comblés autant que les journaux télévisés. Dorénavant, la Route du Rhum, ce ne sont plus des beaux clichés. C'est une course au large qui va se vivre minute par minute au rythme des différents pointages, des avaries des concurrents et, on l'espère, pas trop des sauvetages en mer... Ce rythme va être trépidant. Car si la première édition avait été remportée en un peu plus de 23 jours par Mike Birch, Lionel Lemonchois avait mis moins de 8 jours pour enlever l'épreuve il y a quatre ans. Le vainqueur pourrait donc très bien voir le bout de la Route en fin de semaine.

Belle rencontre. Le mois dernier, le Grand Palais accueillait la FIAC, le grand rendez-vous de l'art contemporain. A partir de jeudi, ce sont des artistes d'un autre type qui vont investir les lieux. Sous la voûte d'un des plus beaux monuments de la capitale, vont s'affronter à fleurets moûchetés les plus fines lames de la planète lors des Championnats du monded'escrime, qui s'achèveront le 13 novembre prochain. Un sport aussi élégant et raffiné méritait un tel écrin. L'escrime tricolore, grande pourvoyeuse de médailles olympiques, à commencer par Laura Flessel, a une occasion en or de briller à domicile. A vos armes ! (du 6 au 13 novembre, au Grand Palais. Samedi, 15h50, France 2 et dimanche, 15h30, France 3).

Belles histoires. L'intérêt sportif du GP du Brésil 2010 est réel. Mais au-delà du suspense pour le titre, il y a le circuit : Interlagos, qui fêtera ses 20 ans de mariage avec la F1. Ce circuit, où les pilotes tournent dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, occasionnant ainsi d'inédites forces 3G, a souvent accouché de courses d'anthologie : le premier succès à domicile d'Ayrton Senna en 1991, la victoire dans un enchevêtrement de tôles froissées de Giancarlo Fisichella en 2003 ou le titre arraché dans les derniers hectomètres par Lewis Hamilton en 2008. Et comme la pluie est souvent de la partie, on parie qu'on ne va pas s'ennuyer. Qui a dit pour une fois ? (dimanche, 17h00, à suivre en direct sur Europe 1).

Belles courbes. La France n'est pas qualifiée pour le Championnat du monde de volley-ball féminin qui a débuté vendredi dernier au Japon. Mais ce n'est pas une raison pour bouder la compétition. D'abord parce que le volley nous rappellera toujours l'âge tendre de nos années collège et lycée. Ensuite, parce que la Russie, la Serbie et le Brésil, les meilleures équipes du monde, sont présentes au rendez-vous. Enfin, parce que, chez les femmes, le volley-ball est un spectacle aussi visuel que le saut en hauteur... Aucune télé française ne retransmettant l'événement, il vous faudra surfer.

Belle ambiance (peut-être). "On en parle quinze jours avant et on se souvient encore six mois après", expliquait Gabriel Heinze, dimanche, dans le Canal football club, sur Canal +. Là où "Gaby" se trompe, c'est qu'il y a déjà eu un clasico PSG-OM, cette saison, à l'occasion du Trophée des champions, à Tunis, en août et que celui-ci, personne ne s'en souvient. Non, PSG-OM n'est pas une garantie de spectacle. Mais entre l'affaire, désormais traditionnelle, des billets alloués ou non aux supporters marseillais et le classement plutôt flatteur des deux équipes en ce début de saison (3e pour l'OM, 7e pour le PSG), c'est la garantie d'avoir quelque chose à se raconter lundi autour de la machine à café. (dimanche, 21h00, à suivre en direct sur Europe 1). À lire : La polémique : PSG-OM est-il un clasico au rabais ?