A la sauce dijonnaise

  • A
  • A
A la sauce dijonnaise
Partagez sur :

Qui peut arrêter Dijon ? Après un début d'année 2011 compliqué, les Dijonnais se sont complètement relancés dans la course à l'accession à la Ligue 1. Forts de leurs deux victoires consécutives face aux deux leaders du championnat, les Bourguignons espèrent poursuivre leur belle série vendredi, à Troyes, à l'occasion de la 27e journée de championnat.

Qui peut arrêter Dijon ? Après un début d'année 2011 compliqué, les Dijonnais se sont complètement relancés dans la course à la montée en Ligue 1. Forts de leurs deux victoires consécutives face aux deux leaders du championnat, les Bourguignons espèrent poursuivre leur belle série vendredi à Troyes à l'occasion de la 27e journée de championnat. Quelle est la recette dijonnaise ? Revenu au premier plan de l'antichambre de la Ligue 1 suite à leur série quatre matches sans défaite, dont deux belles victoires à Evian (0-2) et face au Mans (3-2), Dijon s'est complètement relancé dans la course à la montée. À quatre points du podium, les hommes de Patrice Carteron se montrent de plus en plus renversants. Alors qu'ils n'étaient que douzièmes, à cinq longueurs de la zone rouge au soir de la 22e journée, les Rouges ont su profiter de ce championnat de Ligue 2 surprenant par son homogénéité. L'écart entre le leader, Evian-Thonon, et le dixième, Troyes, n'est en effet que de six petits points. Les Dijonnais peuvent s'appuyer sur la cinquième meilleur attaque du championnat, avec 36 buts au compteur. Après un passage raté à l'Inter Milan, Sébastian Ribas en est le chef de file. Meilleur buteur du championnat avec quinze réalisations, l'attaquant bourguignon est inarrêtable. Auteur d'un triplé face au Mans, il a été l'un des grands artisans de la révolte dijonnaise dans une rencontre pourtant mal engagée. Menés 2-0 à 30 minutes du coup de sifflet final, on voyait mal les joueurs de la Côte d'or revenir dans le match pour arracher ne serait-ce que le résultat nul. Mais les Bourguignons ont du caractère et ont été cherchés une victoire inespérée. Obbadi: "Dijon très à l'aise à l'extérieur" Avec cette série d'invincibilité, les objectifs dijonnais ont donc été revus à la hausse. Et pourtant en début de saison, Patrice Carteron ne cachait déjà pas ses ambitions de monter en Ligue 1. "Nous n'allons pas crier sur tous les toits que nous visons l'accession à la Ligue 1. Mais si nous avons une opportunité de jouer les trouble-fêtes, nous n'allons pas nous en priver". A l'image de la saison passée, Dijon est une équipe qui réussit plutôt bien à l'extérieur. Cinquième meilleur équipe hors de ses bases, la formation dijonnaise espère faire parler cette statistique vendredi soir. De son côté, Troyes n'ignore rien des performances à l'extérieur de son adversaire du soir, comme le témoigne Mounir Obbadi. "On a vu que Dijon était une équipe très à l'aise à l'extérieur, avec des victoires probantes à Nîmes et surtout à Evian. Mais il est très compliqué de faire un pronostic. Ce championnat est complètement imprévisible. J'ai le sentiment que tout se jouera au mental dans les ultimes journées", déclare le milieu de terrain troyen dans les colonnes du Bien Public. L'ESTAC est elle aussi encore en embuscade dans cette furieuse course à la montée. Les joueurs de Jean-Marc Furlan espèrent rééditer la même performance qu'au match aller, lorsqu'ils s'étaient imposés à Gaston-Gérard (0-1). Une rencontre indécise, dont le résultat vaudra son pesant d'or pour l'une comme pour l'autre des deux équipes...