A la loterie de Lake Suisse

  • A
  • A
A la loterie de Lake Suisse
Partagez sur :

Comme souvent, les conditions météorologiques changeantes ont largement influé sur le résultat de la descente de Lake Louise, la première de la saison tout en sacrant l'un des meilleurs du plateau. En bon renard, Didier Cuche en a en effet profité pour s'imposer et remporter sa 18e victoire en Coupe du monde, sa deuxième dans l'Alberta. Le Suisse devance son jeune compatriote Beat Feuz et l'Autrichien Hannes Reichelt. Adrien Théaux termine 6e, ex aequo avec Johan Clarey.

Comme souvent, les conditions météorologiques changeantes ont largement influé sur le résultat de la descente de Lake Louise, la première de la saison tout en sacrant l'un des meilleurs du plateau. En bon renard, Didier Cuche en a en effet profité pour s'imposer et remporter sa 18e victoire en Coupe du monde, sa deuxième dans l'Alberta. Le Suisse devance son jeune compatriote Beat Feuz et l'Autrichien Hannes Reichelt. Adrien Théaux termine 6e, ex aequo avec Johan Clarey. Comme de nombreux skieurs avant lui, Adrien Théaux a fait connaissance ce samedi avec la loterie de Lake Louise. Auteur du meilleur chrono de la descente d'entraînement, le Français s'est classé cinquième lors de cette ouverture de la saison de vitesse. Il n'aura rien à regretter tant les conditions changeantes l'ont largement pénalisé alors qu'il avait pris les commandes devant Bode Miller, concédant au final 63 centièmes sur Didier Cuche, grand vainqueur du jour. Le Suisse a trop souvent souffert de ces soucis récurrents dans l'Alberta pour ne pas savourer à sa juste mesure ce 18e succès en Coupe du monde. Bien en place techniquement, celui qui ne possède curieusement qu'un titre de champion du monde (Super-G à Val d'Isère en 2009) a parfaitement rentabilisé un dossard 17 rendu favorable par une soudaine éclaircie faisant son apparition au moment de son passage. Un peu de réussite pour mettre en lumière toute l'expérience et le métier d'un champion qui parait inoxydable et toujours aussi impressionnant... Clarey comme Théaux Si la victoire de Cuche est donc pleinement méritée, les dossards donnent une preuve supplémentaire de ce coup de pouce devenu sérieux avantage, les trois premiers provisoire de cette descente s'étant élancés avec les numéros 17, 19 et 18 ! Et la Suisse est à la fête puisque Beat Feuz en a également profité, confirmant son statut de bel espoir de la discipline pour signer un doublé derrière son emblématique compatriote. Baumann croyait compléter le podium mais l'Autrichien a vu son compatriote Reichelt le coiffer malgré son dossard 45 ! Théaux doit se consoler avec une sixième place frustrante (ex aequo avec Johan Clarey, auteur d'une belle performance avec le dossard 30 !) au bout d'une descente parfaite et où il a pu faire observer un bel engagement et une condition physique qu'il cherchera à confirmer dimanche lors du Super-G. Il n'y aura alors plus qu'à croiser les doigts pour que la météo du Colorado lui soit plus favorable le week-end prochain à Beaver Creek, une piste que le skieur de Val-Thorens apprécie et où il avait signé son premier podium en Coupe du monde l'hiver dernier en Super-G (2e). Voilà une entame qui donne les plus beaux espoirs...