A l'heure de Londres

  • A
  • A
A l'heure de Londres
Partagez sur :

Retrouvez tout ce qu'il faut savoir sur la journée à Wimbledon, du bilan des Français en lice aux sensations du jour, en passant par le match qu'il ne fallait pas manquer ou les performances des principales têtes de série. A noter notamment l'élimination d'Andy Roddick, triple finaliste à Londres, tombé sous les coups de Feliciano Lopez.

Retrouvez tout ce qu'il faut savoir sur la journée à Wimbledon, du bilan des Français en lice aux sensations du jour, en passant par le match qu'il ne fallait pas manquer ou les performances des principales têtes de série. A noter notamment l'élimination d'Andy Roddick, triple finaliste à Londres, tombé sous les coups de Feliciano Lopez. LE BIG MATCH Battu en huitièmes de finale par le Taïwanais Lu l'an dernier, Andy Roddick (n°8) a été surpris dès le troisième tour cette année. L'Américain, triple finaliste à Londres (2004, 2005 et 2009), a chuté en trois manches face à Feliciano Lopez (7-6, 7-6, 6-4). Une déception pour l'ancien n°1 mondial et vainqueur de l'US Open 2003, qui semblait avoir retrouvé de bonnes sensations depuis le passage sur gazon avec une demi-finale au tournoi du Queen's (malgré une gifle reçue contre Murray) et deux premiers tours convaincants à Wimbledon. Il est vrai que ce match face à Lopez avait tout d'un piège. L'Espagnol n'a rien d'un terrien, comme la plupart de ses compatriotes, et s'appuie sur une excellente première balle, des coups chipés et des volées tout en toucher pour enrichir sa palette de joueur de gazon. C'est à Londres qu'il a d'ailleurs obtenu ses meilleurs résultats en Grand Chelem (quart de finaliste en 2005 et 2008) et le voilà à nouveau en deuxième semaine après un match rondement mené sur le Centre Court. Très solide dans les deux jeux décisifs, faisant craquer Roddick en fond de court et en variant ses coups à bon escient, Lopez a logiquement pris l'ascendant dans le troisième set pour conclure le match après 2h18 de jeu. Gaël Monfils, son prochain adversaire si le Français sort Kubot, est prévenu. LES BLEUS DE LONDRES Richard Gasquet (n°17) a très bien mené sa barque devant Simone Bolelli pour atteindre la deuxième semaine à Londres pour la quatrième fois de sa carrière (lire Gasquet laisse parler le talent). Il fallait un exploit à Virginie Razzano, opposée à Caroline Wozniacki (n°1), pour voir au-delà du deuxième tour à Londres. Mais la Française, qui s'était extirpée de justesse d'un premier tour délicat face à la mystérieuse Mirza, n'a pas réussi à élever son niveau de jeu à hauteur de celui de la Danoise reléguée sur le court n°2 malgré son statut de leader mondiale. La Scandinave a, en à peine plus d'une heure (6-1, 6-3), validé son billet pour le troisième tour qu'elle disputera dès demain face à l'Australienne Jarmila Gajdosova (n°28). DU CENTRE COURT AU N°19 Portée par le public du court n°1, Laura Robson a bousculé Maria Sharapova (n°5), titrée à Londres en 2004. La Russe a dû serrer le jeu pour finalement s'imposer en deux manches et rejoindre les huitièmes de finale ou l'attend la Tchèque Zakopalova. Match beaucoup plus tranquille pour Venus Williams (n°23), qui n'a fait qu'une bouchée de l'Espagnole Martinez Sanchez (6-0, 6-2). Petra Kvitova (n°9), finaliste à Eastbourne la semaine passée, continue elle aussi sa route après sa victoire autoritaire contre Roberta Vinci (6-3, 6-3). Victoria Azarenka (n°4), qui passait un vrai test contre Daniela Hantuchova (n°25) sur le Centre Court, a franchi l'obstacle lors d'une partie qui s'est terminée en couvert en raison de la pluie (6-3, 3-6, 6-2). Andy Murray aura lui clôturé la journée sous ce même toit, écartant difficilement Ivan Ljubicic (6-4, 4-6, 6-1, 7-6). De quoi lui offrir un remake face à Richard Gasquet. Un bon souvenir pour l'Ecossais, qui avait remonté deux sets et un break de retard face au Biterrois en 2008, déjà en huitièmes de finale. LES PIEDS DANS LE TAPIS Finaliste l'an dernier et battue par Serena Williams, Vera Zvonareva (n°2) a échoué dès le troisième tour cette année. La Russe a été largement dominée par la Bulgare Tsvetana Pironkova (6-2, 6-3), qui a pris sa revanche de la demie de l'édition 2010. Défaite également pour Andrea Petkovic (n°11), éliminée par Ksenia Pervak (6-4, 7-6). Autre Russe boutée hors du tournoi, Svetlana Kuznetsova (n°12) (4-6, 6-3, 6-4), qui n'a pas trouvé la solution contre la Belge Yanina Wickmayer (n°19).