A l'heure de Londres

  • A
  • A
A l'heure de Londres
Partagez sur :

Retrouvez tout ce qu'il faut savoir sur la journée à Wimbledon, du bilan des Français en lice aux sensations du jour, en passant par le match qu'il ne fallait pas manquer ou les performances des principales têtes de série. Avec notamment ce mercredi les qualifications pour le troisième tour de Rafael Nadal, Andy Murray et Richard Gasquet.

Retrouvez tout ce qu'il faut savoir sur la journée à Wimbledon, du bilan des Français en lice aux sensations du jour, en passant par le match qu'il ne fallait pas manquer ou les performances des principales têtes de série. Avec notamment ce mercredi les qualifications pour le troisième tour de Rafael Nadal, Andy Murray et Richard Gasquet. DU CENTRE COURT AU N°19... Rafael Nadal (n°1) a passé une journée tranquille à Wimbledon. Le tenant du titre, qui faisait face au méconnu Ryan Sweeting, un Américain qui fêtera ses 24 ans le 14 juillet prochain, n'a pas eu à puiser dans ses réserves, s'imposant en trois petits sets (6-3, 6-2, 6-4) pour se hisser au troisième tour. Un stade de la compétition où il retrouvera Gilles Muller, qui a profité de l'abandon de Milos Raonic après seulement cinq jeux (2-3, ab.). Autre favori à fouler le gazon anglais à l'occasion de cette troisième journée, Andy Murray (n°4) a également franchi le deuxième tour sans encombre grâce à un succès plein d'autorité sur l'Allemand Tobias Kamke (6-3, 6-3, 7-5). L'Ecossais va désormais retrouver Ivan Ljubicic, tombeur de Sergiy Stakhovsky en trois manches sèches (6-4, 6-4, 6-2), pour une place en huitièmes. A noter enfin la qualification du triple finaliste de Wimbledon (2004, 2005, 2009), Andy Roddick (n°8), vainqueur avec la manière de Victor Hanescu (6-4, 6-3, 6-4) . Demi-finaliste surprise la saison dernière, Tsvetana Pironkova sera bien présente au troisième tour après sa victoire sans problème contre Petra Martic (6-1, 6-4). La Bulgare y retrouvera d'ailleurs Vera Zvonareva (n°3), sa tombeuse l'an dernier, laquelle a disposé de sa compatriote russe Vera Dushevina (6-1, 7-6). Il y aura de la revanche dans l'air. Agnieszka Radwanska (n°13), elle, a profité de l'abandon d'Olga Govortsova (6-0, 3-0 Ab.) pour se qualifier pour le deuxième tour, tout comme Julia Goerges (n°16) contre l'Espagnole Medina Garrigues (6-3, 6-0). C'est aussi passé pour Victoria Azarenka (n°4) et Daniela Hantuchova (n°25) qui s'affronteront dans un duel qui promet au troisième tour. Enfin, Petra Kvitova (n°8) et Andrea Petkovic (n°11), un peu accrochée par la Canadienne Stéphanie Dubois (6-3, 4-6, 6-3), n'ont pas raté la marche en bouclant leurs matches peu avant la tombée de la nuit. LES BLEUS DE LONDRES Favori de son match du deuxième tour face au Russe Igor Kunitsyn, tout de même demi-finaliste à Eastbourne la semaine dernière, Richard Gasquet a très bien fait le métier sur le court n°12. Le Biterrois, comme lors de son entrée en matière contre Giraldo, n'a pas laissé filer un set malgré une petite alerte dans le troisième lorsqu'il fut mené 1-4. Moment choisi par l'Héraultais pour serrer le jeu et gagner les cinq derniers jeux (6-1, 6-4, 6-4). Pour une place en huitièmes de finale, Gasquet ne fera pas face à Stanislas Wawrinka, mais à Simone Bolelli, lucky loser, tombeur du Suisse (7-6, 6-4, 7-6). Il sera accompagné au troisième tour par au moins deux autres Bleus, Gaël Monfils (lire Monfils sans faire de bruit) mais aussi Gilles Simon, vainqueur en trois sets (7-6, 6-4, 7-5) de l'Israélien Dudi Sela. La marche était (beaucoup) trop haute en revanche pour Julien Benneteau. Opposé sur le court n°1 à Tomas Berdych, celui-là même qui gardait un mauvais souvenir des joueurs français après son élimination surprise face à Stéphane Robert à Roland-Garros, le Bressan n'a pas su contrecarrer la puissance du Tchèque, finaliste ici-même l'an passé. Hormis dans la deuxième manche où il fut illusion jusqu'à 4 partout, jamais le Français, balayé en trois sets (6-1, 6-4, 6-2), n'a été en mesure d'inquiéter un joueur qu'il faudra encore suivre de près lors de cette édition 2011. Chez les Bleues, Mathilde Johansson n'est pas mécontente d'avoir attendu jusqu'à mercredi pour entrer dans le tournoi. La Française, malgré la résistance de la jeune Heather Watson, invitée par les organisateurs, a remporté le deuxième match (2-6, 6-4, 6-4) de sa carrière à Wimbledon. Elle se frottera à l'Allemande Julia Goerges au deuxième tour. Fin de parcours en revanche pour Pauline Parmentier, laquelle a chuté au deuxième tour contre la Russe Ksenia Pervak (6-2, 1-6, 6-3). LES PIEDS DANS LE TAPIS Il s'en était déjà sorti in extremis au premier tour, renversant finalement en cinq manches le Tchèque Radek Stepanek après avoir perdu les deux premiers sets. Fernando Verdasco (n°21) n'a pas réédité cette performance au deuxième tour, dominé en quatre manches (6-3, 6-4, 4-6, 6-2) par le Néerlandais Robin Haase. L'Espagnol n'est pas la seule tête de série à avoir mangé la moquette mercredi, Stanislas Wawrinka (n°14) mais aussi Juan Ignacio Chela (n°25) connaissant le même sort. Quart de finaliste à Roland-Garros, l'Argentin s'est incliné en trois manches contre l'Américain Alex Bogomolov Jr (6-0, 6-3, 6-4). Si son classement, 144e mondial, ne lui permet plus d'être protégé dans les levées du Grand Chelem, Ivo Karlovic n'en reste pas moins une menace sur herbe. Mais le géant croate ne jouera pas les terreurs cette année à Londres puisque le Polonais Lukas Kubot lui a barré la route dès le deuxième tour (7-6, 6-3, 6-3). Dans le tableau féminin, l'extravagante Bethanie Mattek-Sands (n°30) a chuté dès son entrée en lice, surprise par la Japonaise Doi (6-4, 5-7, 7-5).