A l'heure de Londres

  • A
  • A
A l'heure de Londres
Partagez sur :

Retrouvez tout ce qu'il faut savoir sur la journée à Wimbledon, du bilan des Français en lice aux sensations du jour, en passant par le match qu'il ne fallait pas manquer ou les performances des principales têtes de série.

Retrouvez tout ce qu'il faut savoir sur la journée à Wimbledon, du bilan des Français en lice aux sensations du jour, en passant par le match qu'il ne fallait pas manquer ou les performances des principales têtes de série. DU CENTRE COURT AU N°19 Passé tout près de l'élimination l'an dernier au premier tour contre Alejandro Falla, Roger Federer a connu une entrée en lice beaucoup plus tranquille ce mardi. Le Suisse, grand favori à Londres, a déroulé pour s'imposer en trois manches contre le Kazakh Mikhail Kukushkin (7-6, 6-4, 6-2). Interrompu la veille par la nuit, Juan Martin Del Potro a terminé son match du premier tour contre Flavio Cipolla. Une victoire en trois manches (6-1, 6-4, 6-3) qui lance parfaitement l'Argentin dans le tournoi. Entrée en matière réussie également pour Andy Roddick (n°8), aux dépens d'Andreas Beck (6-4, 7-6, 6-3). Cinq ans après, Fernando Verdasco et Radek Stepanek se sont eux de nouveau affrontés lors d'un match en cinq sets à Wimbledon. Et comme en 2006, l'Espagnol est sorti vainqueur de cet âpre duel, au bout de quatre heures de jeu, alors qu'il était cette fois mené deux sets à zéro (2-6, 4-6, 6-3, 7-6, 9-7). Chez les dames, pas de frayeur pour Caroline Wozniacki mais plutôt une promenade de santé. La Danoise, n°1 mondiale, a balayé l'Espagnole Parra Santonja en deux petits sets (6-2, 6-1). Même score en faveur de Maria Sharapova, titrée à Londres en 2004, contre sa compatriote Anna Chakvetadze (6-2, 6-1). Pas de frayeur non plus pour Na Li, de retour sur les courts après son titre à Roland-Garros et qui a dominé Alla Kudryavtseva (6-3, 6-3). Dans la partie basse du tableau féminin, deux têtes de série ont obtenu leur billet pour le deuxième tour. Quart de finaliste en 2002, Daniela Hantuchova (n°25) a écarté Vitalia Diatchenko (4-6, 7-6, 6-3), alors qu'Anastasia Pavlyuchenkova (n°14), qui vient elle d'atteindre les quarts à Paris, l'a emporté face l'Ukrainienne Lesia Tsurenko (6-4, 7-6). LES BLEUS DE LONDRES Avec quinze Français au premier tour du tableau messieurs, il fallait bien un duel 100% tricolore. Gilles Simon l'a remporté contre Edouard Roger-Vasselin, issu des qualifications, en quatre manches (4-6, 6-4, 6-3, 7-6). Adrian Mannarino a lui aussi décroché son billet pour le deuxième tour en sortant l'Irlandais Conor Niland en cinq sets (4-6, 6-4, 7-6, 4-6, 6-4). Michaël Llodra a connu beaucoup moins de difficulté pour écarter James Ward (6-3, 7-6, 6-3), imité quelques heures plus tard par Jo-Wilfried Tsonga face au Japonais Soeda (6-3, 7-6, 6-2). De son côté, Arnaud Clément pensait avoir fait le plus dur en recollant à deux manches partout contre Lukas Kubot, mais l'Aixois a lâché prise dans le set décisif (6-4, 6-2, 3-6, 5-7, 6-4). Scénario inverse mais avec la même fin pour Kenny De Schepper, sorti des qualifications, qui a mené deux sets à rien devant Olivier Rochus avant de céder tout près de décrocher sa première victoire dans un Grand Chelem (6-7, 3-6, 6-3, 6-1, 6-4). Pas de miracle pour Jérémy Chardy. Opposé à Novak Djokovic sur le Centre Court, le Palois n'a fait que de la figuration (6-4, 6-1, 6-1). Quant à Benoît Paire, il a logiquement plié contre David Ferrer (6-4, 6-4, 6-4), tandis que Florent Serra n'a pas trouvé de solution contre l'Autrichien Andreas Haider-Maurer (7-6, 6-3, 6-3). Très attendue après sa demi-finale à Roland-Garros et son titre à Eastbourne, Marion Bartoli n'a pas fait de détail en balayant Pliskova, issue des qualifications (6-0, 6-2). Après des Internationaux de France corrects, Alizé Cornet voulait confirmer à Wimbledon. C'est raté puisque la Niçoise a chuté dès le premier tour, battue en deux sets par Kateryna Bondarenko (7-5, 6-2). Pas plus de réussite pour Stéphanie Foretz-Gacon, repêchée dans le grand tableau mais battu par Andrea Petkovic (6-3, 6-4). Virginie Razzano, elle, a passé l'obstacle du premier tour en sortant l'Indienne Sania Mirza (7-6, 2-6, 6-3) pour s'offrir un deuxième tour contre Caroline Wozniacki. LE BIG MATCH Revoilà Fernando Gonzalez ! Le Chilien, perturbé pendant de nombreux mois par des blessures à répétition à la hanche et au genou, s'est rappelé aux bons souvenirs du circuit en franchissant le premier tour de Wimbledon. L'ancien numéro 5 mondial, rang qu'il a atteint en janvier 2007 après sa finale à l'Open d'Australie, s'est offert le scalp de l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov, tête de série n°22, en quatre manches (6-3, 6-7, 7-6, 6-4). Une bonne nouvelle pour "Gonzo", qui a galéré pour revenir à la compétition ces dernières semaines puisqu'il n'a joué que deux matches sur le circuit principal depuis le mois d'avril. Gonzalez, qui bénéficie d'un classement protégé (il est actuellement 478e à l'ATP), pourrait croiser la route de Jo-Wilfried Tsonga au troisième tour. Un duel de cogneurs en perspective. LES PIEDS DANS LE TAPIS Wimbledon est le tournoi du Grand Chelem qui réussit le moins à Jelena Jankovic. Cela s'est confirmé avec l'élimination de la Serbe dès le premier tour, dominée en trois manches par l'Espagnole Maria José Martinez Sanchez (5-7, 6-4, 6-3). Même sanction pour Samantha Stosur, sortie par Melinda Czink (6-3, 6-4). Comme l'an dernier, l'Australienne quitte le tournoi dès le premier tour. Déception également pour Nikolay Davydenko (n°29). Le Russe a pris la porte, expédié en trois manches par Bernard Tomic (7-5, 6-3, 7-5), un jeune Australien de 18 ans bourré de talents.