A Bartoli de jouer !

  • A
  • A
A Bartoli de jouer !
Partagez sur :

Hors course pour le Masters en cas de victoire d'Agnieszka Radwanska au deuxième tour du tournoi de Moscou, Marion Bartoli peut encore rêver à Istanbul après la défaite de la Polonaise face à la Tchèque Lucie Safarova (6-4, 4-6, 6-4). Victorieuse de la Russe Ksenia Pervak (6-1, 6-1), elle doit maintenant remporter l'épreuve moscovite pour espérer en être...

Hors course pour le Masters en cas de victoire d'Agnieszka Radwanska au deuxième tour du tournoi de Moscou, Marion Bartoli peut encore rêver à Istanbul après la défaite de la Polonaise face à la Tchèque Lucie Safarova (6-4, 4-6, 6-4). Victorieuse de la Russe Ksenia Pervak (6-1, 6-1), elle doit maintenant remporter l'épreuve moscovite pour espérer en être... Le mano a mano que se livrent à distance Marion Bartoli et Agnieska Radwanska pour le dernier billet qualificatif au Masters a connu un développement considérable mercredi soir à Moscou. Opposée à Lucie Safarova au deuxième tour, la Polonaise, actuellement 8e mondiale, pouvait directement obtenir sa qualification en cas de victoire face à la Tchèque. Dans le cas contraire, elle ouvrait la porte à la numéro un tricolore, qui la talonne au classement WTA. Véritable arbitre de ce duel, Safarova a pleinement joué son rôle en dominant l'aînée des soeurs Radwanska en trois manches (6-4, 4-6, 6-4), pour la quatrième fois en cinq confrontations. Une défaite douloureuse pour celle qui vient de remporter coup sur coup les tournois de Tokyo et de Pékin, et qui se retrouve désormais dans une position d'attente. Facile tombeuse de la Russe Ksenia Pervak jeudi pour ses débuts dans le tournoi (6-1, 6-1), Marion Bartoli a aujourd'hui toutes les cartes en mains. Mais elle se doit d'aller jusqu'au bout du tournoi moscovite afin de se qualifier pour le Masters, qui se déroule du 25 au 30 octobre à Istanbul. Une tâche tout sauf évidente pour l'Auvergnate, qui pourrait notamment retrouver Vera Zvonareva, tête de série numéro 1, en demi-finales. En cas d'élimination prématurée, tout ne serait pas forcément perdu. Neuvième mondiale et première remplaçante pour l'épreuve stambouliote, Bartoli pourrait en effet bénéficier du forfait d'une de celles qui la précède dans la hiérarchie. Maria Sharapova, que l'on n'a plus revu depuis son abandon en quarts de finale à Tokyo après s'être blessée à la cheville, pourrait être celle-là.