34e journée: Ils ont dit...

  • A
  • A
34e journée: Ils ont dit...
Partagez sur :

Retrouvez ici les principales réactions recueillies à l'issue des rencontres de la 34e journée de Ligue 1.

Retrouvez ici les principales réactions recueillies à l'issue des rencontres de la 34e journée de Ligue 1. Lyon-Marseille: 3-2 Claude Puel (entraîneur de Lyon, devant les caméras de Canal +): "Ça n'a pas été évident à préparer. On a pas mal d'absents, Hugo Lloris qui est resté couché pendant deux jours et ne s'est levé qu'à 17 heures cet après-midi. Les garçons ont su mettre le pied sur le ballon. On les remet en selle avec le deuxième but, mais ça aurait été dommage moralement de ne pas décrocher cette victoire. Les joueurs ont bien géré le match, les changements c'est facile quand les joueurs rentrent dans cet état d'esprit. Il fallait se lâcher, il y a eu des moments encore difficiles dans la gestion. Il faut garder cette qualité". Rod Fanni (défenseur de l'OM, devant les caméras de Canal +): "On est très, très, très déçu. On fait une bonne seconde période, on a l'impression que cette défaite est contre le cours du jeu. On a fait beaucoup d'efforts et on n'est pas récompensé. Ça peut être compliqué pour la suite, on va prendre match après match maintenant. Il va falloir prendre des points, on joue la Ligue des champions avant tout". Valenciennes-Rennes: 2-0 David Ducourtioux (défenseur de Valenciennes, devant les caméras de Foot+) "C'est une belle journée mais ce n'est pas la fin des journées. Il y a de la qualité dans ce groupe. Il faut profiter et continuer. Dans le sport c'est l'aventure humaine qui prime pour gagner des matches et on a la chance d'avoir des bons mecs. Après un premier quart d'heure difficile, on a su lâché le frein à main et se libérer". Monaco-Paris Saint-Germain: 1-1 Sébastien Chabbert (gardien de but de Monaco, devant les caméras de Foot+): "On a joué en bloc, car on est obligé de jouer défensivement pour se sauver. On a cherché également à jouer les coups à fond. Même si on n'est pas en confiance, les gars ont montré du courage et de l'abnégation. Je me sentais bien dès le début de match, mon premier ballon m'a mis en confiance, mais il ne faut pas sortir un mec du lot. On est tombé face à une équipe de Paris très bonne offensivement et qui finira dans les trois premiers, je pense." Grégory Coupet (gardien de but du Paris Saint-Germain, au micro de Foot+): "On est frustré de ne pas prendre trois points, mais on a joué face à une équipe regroupée, pas à l'aise et qui avait besoin de se rassurer. Si elle en est là, ce n'est pas par hasard... Monaco a en tout cas réalisé une super performance sur coups de pied arrêtés. De notre côté, on a mis les ingrédients, mais Chabbert a fait des arrêts extraordinaires. C'est tout de même un bon point qui nous permet d'avancer". Bordeaux-Sochaux: 0-4 Brown Ideye (attaquant de Sochaux, devant les caméras de Foot+): "On a bien joué. Félicitations à toute l'équipe. On était venu faire le jeu et prendre des points et au final, on gagne. On a besoin de tout le temps jouer vers l'avant car on est une équipe offensive. Je ne crois pas qu'on puisse avoir des regrets sur la saison. Mais si on joue comme ça la saison prochaine, on visera mieux que la 6e place". Lamine Sané (défenseur de Bordeaux, au micro de Foot+): "On savait que Sochaux était une équipe qui jouait. Il fallait prendre ses responsabilités et jouer avec les tripes mais on s'est dégonflé. Le problème depuis le début de la saison, c'est qu'on ne sait pas quoi faire une fois qu'on est mené. Maintenant, il faut jouer les cinq derniers matches à fond. En prendre quatre à domicile, c'est inadmissible. On a essayé de trouver les mots à la mi-temps, mais au final, ça a été catastrophique". Arles-Avignon-Saint-Etienne: 0-1 Dimitri Payet (attaquant de Saint-Etienne, devant les caméras de Foot+): "Nous étions venus chercher les trois points. C'est fait. C'est donc une bonne soirée. Peu importait la manière, l'important, c'était les trois points. On connait notre calendrier: on va recevoir trois des cinq premiers au classement. Sur le penalty, je me présente devant Vincent Planté qui me touche. L'arbitre décide qu'il y a penalty. On aura l'avantage de jouer devant notre public, ce sera donc à nous d'aller chercher cette 6e place. Je me concentre seulement sur la fin de saison avec Saint-Etienne, qu'on veut bien finir." Auxerre-Montpellier: 1-0 Olivier Sorin (gardien de but d'Auxerre, devant les caméras de Foot+): "On s'en fout [de la qualité du jeu]. On voulait des points, c'est ce qu'on a fait. Si les gens veulent plus de spectacle, ils peuvent aller ailleurs. Il y a quand même eu de bonnes choses: on a été solides, on a su garder le ballon, devant il y a eu un gros travail défensif... Ce n'est pas facile de travailler sous une pression négative depuis des mois. Beaucoup de joueurs d'expérience, dont notre capitaine, sont absents, depuis longtemps. On s'en remet à des jeunes en leur disant "Allez, il faut sauver Auxerre!" Ils font preuve de caractère et nous apportent leur fraîcheur et leur insouciance. C'est avec ce collectif, ce panache et cette hargne que passe le maintien". Cyril Jeunechamp (défenseur de Montpellier, au micro de Foot+): "Encore une fois, cela tourne contre nous. En ce moment, rien ne va... Mais on est des pros, on ne jouera pas en roue libre: on joue tous les matches pour les gagner. Mais en ce moment, c'est difficile. A nous de nous concentrer pour éviter les erreurs et commencer à reprendre des points. On n'a vraiment pas de chance. A nous de travailler encore plus. C'est par là que cela passera. Il nous reste quatre matches, à nous de nous accrocher pour finir le mieux possible". Lorient-Toulouse: 0-0 Alain Casanova (entraîneur de Toulouse, cité par Ouest-France): "On était venu chercher les trois points, mais on va se contenter du point pris. Vu notre production au niveau offensif, on ne pouvait pas espérer beaucoup plus. Mais on a très bien défendu, en essayant de bloquer les couloirs et de couper la relation entre les deux attaquants de Lorient. On a concédé très peu d'occasions, je regrette simplement que l'on ait perdu trop de ballons à la récupération et que l'on n'ait pas réussi suffisamment d'enchaînements. Mais le terrain est certainement le principal responsable. Après, dans notre situation, ces points valent de l'or, cela nous permet de garder notre dynamique et d'engranger". Christian Gourcuff (entraîneur de Lorient, cité par Ouest-France): "On ne peut pas reprocher aux joueurs de ne pas avoir fait les efforts nécessaires, mais c'était compliqué, car il y a avait très peu d'espaces face à une équipe qui défend beaucoup, mais qui a aussi de grosses capacités pour jouer les contres. Contre ce type d'équipe, il faut toujours être vigilant, car elle fait planer une menace permanente. Il aurait fallu avoir davantage de justesse dans notre jeu pour créer des décalages. C'est le type de match qui bascule sur un but, qui oblige l'adversaire à se découvrir. Cela montre aussi que lorsque l'on n'a pas la fluidité collective suffisante, on n'a pas non plus les capacités individuelles pour faire la différence. On avait la volonté de gagner. Maintenant, pour la sixième place, c'est loin d'être fini mais il faudra se montrer plus précis lors des prochains matches". Brest-Nice: 0-0 François Clerc (défenseur de Nice, sur le site officiel du club): "On aurait bien aimé gagner mais il faut parfois savoir se contenter d'un point. On a voulu resserrer les rangs, être solidaires et retrouver les valeurs que l'on avait perdues lors du dernier match à domicile. Ce point nous fait du bien, il faut enchaîner contre Arles, mais ce sera difficile. Brest est une équipe qui a fait de bons matches à domicile, on est content de ce 0-0 même s'il y a des choses à revoir sur le plan du jeu". Alex Dupont (entraîneur de Brest, sur le site officiel du club): "On espérait mieux, bien évidemment. Mais on s'attendait à ce type de match. Nice n'était pas venu ici pour se livrer et était là pour bien défendre et nous contrer. On n'a pas trouvé les solutions. Ce genre de matches, on les a déjà faits contre Caen, Bordeaux, Arles-Avignon. Quand les défenses sont renforcées, on est en difficulté". Caen-Lens: 1-1 Franck Dumas (entraîneur de Caen, sur le site officiel du club): "Quand on a la chance de mener 1-0 contre une équipe qui joue son va-tout, les portes sont grandes ouvertes. Même s'il y a de l'investissement, il faut plus de maîtrise". Raphaël Varane (défenseur de Lens, sur le site officiel du club): "Je suis heureux de ce premier but de la tête. Ça fait toujours plaisir mais c'est pour un nul. Alors je suis déçu. Je ne sais pas si c'est encore faisable mathématiquement mais c'est compliqué. C'est le même scénario. On n'est pas mauvais mais on ne met pas les buts au fond. On manque d'efficacité. On se remet en cause mais, chaque week-end, ça ne sourit pas. S'il y a encore de l'espoir ? Ce sera très difficile". Nancy-Lille: 0-1 Youssouf Hadji (attaquant de Nancy, devant les caméras d'Orange-Sport): "Ce soir, on s'est battu, ce qu'on nous reprochait de ne pas faire. On fait un bon match, la différence se fait sur un coup de pied arrêté. On ne va pas lâcher, on va se battre jusqu'au bout. Il ne faut surtout pas baisser les bras, c'est inquiétant mais on n'est pas encore morts. Il y a toujours un espoir". Rio Mavuba (milieu de terrain de Lille, au micro d'Orange-Sport): "On savait que c'était un match très important. C'est vraiment bien, on a fait un très grand match. On sait que cette période est importante. Je ne sais pas si c'est un grand pas vers le titre, car si les Marseillais gagnent à Lyon, ils reviendront à un point. Mais c'est en tout cas un grand pas pour la qualification en Ligue des champions. On a envie de rester à cette place, de gagner le titre, mais Marseille ne lâchera rien".