28e journée: Ils ont dit...

  • A
  • A
28e journée: Ils ont dit...
Partagez sur :

Retrouvez ici les principales réactions recueillies à l'issue des rencontres de la 28e journée de Ligue 1.

Retrouvez ici les principales réactions recueillies à l'issue des rencontres de la 28e journée de Ligue 1. MARSEILLE-PSG: 2-1 Ludovic Giuly (milieu de terrain du PSG devant les caméras de Canal+): "Il y avait de l'espace pour bien jouer, on a eu le ballon, mais dans les vingt dernières minutes on a pas réussi à faire la différence. Il va falloir repartir, ce soir on est distancé, mais il faut garder le moral. Ils ont été réalistes, nous pas. Mais il faut calmer le jeu et se reconcentrer. On ne lâchera rien jusqu'à la fin. On a envie de jouer et de se faire plaisir, si on est à la 5e place ce n'est pas pour rien. Maintenant il nous faut plus d'expérience et de rage devant le but. Ce sont des bons matches, des bonnes ambiances, c'est dommage ce soir parce qu'on ne ramène rien de Marseille." Benoît Cheyrou (milieu de terrain de l'OM devant les caméras de Canal+): "Ça se joue dans la tête. Après Manchester United, il fallait un état d'esprit irréprochable. Il faut garder ça jusqu'à la fin de la saison. Il y a eu des temps forts et des temps faibles, mais on a su rester costauds dans ces temps faibles. Ça ne va pas être facile, mais si on garde cet état d'esprit on peut aller très loin." MONACO-NANCY: 0-1 Laurent Bonnart (défenseur de Monaco devant les caméras de Foot+): "Quand on est dans la zone rouge, le compte à rebours se met en route, forcément. La saison ne se joue pas ce (dimanche) soir, mais dans un match comme celui-là, on se doit au moins d'égaliser et surtout d'être plus déterminé. Il va falloir continuer avec beaucoup d'humilité mais aussi beaucoup d'envie. Il reste dix matches et beaucoup de points à prendre. Ce soir, je ne vais pas rentrer chez moi avec le sourire, mais on va tous travailler cette semaine. Je peux vous assurer que nous n'allons pas lâcher." Damien Grégorini (gardien de Nancy devant les caméras de Foot+): "C'était un match à pression, tout le monde avait joué hier (samedi) soir et nos concurrents avaient gagné (Lens et Auxerre ont battu Montpellier et Sochaux, ndlr). On ne voulait pas perdre et ne pas prendre de buts, et on a gagné, c'est une opération parfaite. Le penalty de Park? J'attends le dernier moment et j'essaie de le piéger. Il l'a met forte mais je pars du bon côté, c'est un peu le tournant du match. On a quand souffert jusqu'à la fin mais on a tous fait les efforts pour l'emporter ce soir. Je ne pense pas que Monaco soit mort." BREST-LILLE: 1-2 Oscar Ewolo (milieu de terrain de Brest, devant les caméras de Foot+): "On savait que ça allait être difficile, qu'il fallait rester concentré jusqu'au bout. Landreau a été extraordinaire. C'est un super gardien. Les matches retour ont été difficiles pour nous, mais ça va aller. Je ne me fais pas de souci. On a le moral". Mickaël Landreau (gardien de Lille, au micro de Foot+): "On a concédé pas mal d'occasions. C'est le deuxième match où on en concède un petit peu. On a souffert à Brest. Ce n'est jamais facile de venir ici et de repartir avec les trois points. On va avoir un break, ça va faire du bien. Je pense que, dans le jeu, on a été meilleurs certains matches que ce soir. On aurait pu maîtriser un peu mieux notre sujet. On va attendre le résultat des concurrents directs. Il est encore tôt. Ça ne veut pas dire qu'on n'a pas d'ambition. Il va falloir continuer à prendre des points et à être sérieux". MONTPELLIER-LENS: 1-4 René Girard (entraîneur de Montpellier, au micro de Foot+): "On a ce qu'on mérite. Nous avons été inexistants en première mi-temps. On a été chatouillé comme on pouvait l'imaginer. J'avais pourtant prévenu mes joueurs de ne pas sous-estimer ces Lensois". Adil Hermach (milieu de terrain de Lens, devant les caméras de Foot+) "Je ne dirais pas que c'était un match parfait, car en 2e période on n'a pas été super et on prend un but sur ma perte de balle. C'est la première fois que ça nous arrive de gagner 4-1 donc on ne va pas faire la fine bouche et on va savourer. J'espère que dans l'était d'esprit et dans la confiance ce sera un match référence. Il faut que ça nous serve pour le futur. On s'est lâché et il faut continuer avec la même envie. On avait deux solutions après la gifle contre Toulouse. Soit on était abattu, ce qu'on a fait pendant 2 jours, soit on parlait et on se remettait au boulot en se disant qu'il y a moyen d'y croire et ça s'est vu aujourd'hui". LORIENT-SAINT-ETIENNE: 0-0 Morgan Amalfitano (milieu de terrain de Lorient, au micro de Foot+): "Ils étaient bien en bloc, difficiles à jouer. Ils étaient tous derrière. On n'a pas réussi à forcer la décision, c'est dommage. Sur la fin, on aurait pu marquer mais ça n'a pas penché en notre faveur. Il faudra garder cet état d'esprit. Sur le côté gauche, il y avait une faille, mais on ne l'a pas assez exploitée. Parfois, on joue avec des oeillères, c'est comme ça". Sylvain Monsoreau (défenseur de Saint-Etienne, au micro de Foot+): "On savait que ça allait être difficile. C'est un bon point face à une belle équipe qui maîtrise son sujet. On pense d'abord au maintien et on verra pour la suite. On a perdu des ballons bêtement et ça nous a empêché de remonter en bloc. On a essayé de leur casser leur profondeur, mais ça nous a obligé à rester bas. On n'était pas à l'abri de prendre un but à la con et Janot nous a sauvé à plusieurs reprises". Jérémie Janot (gardien de but de Saint-Etienne, au micro de Foot+): "J'avais fait quelques chasses au papillon sur mes premières sorties, il fallait bien que je me rattrape. C'est le point de toute l'équipe. On a bien réussi à maîtriser Gameiro en coupant leur profondeur. Là où je suis heureux, c'est que malgré mes deux sorties manquées, je suis resté dans le match, je suis resté concentré. Il faut parfois savoir provoquer la réussite. D'habitude, on prend des roustes au Moustoir, donc on aurait signé pour un nul avec le match". TOULOUSE-NICE: 1-1 Alain Casanova (entraîneur de Toulouse, sur le site officiel du club) : "On a eu les situations pour faire le break et marquer ce deuxième but qui nous aurait permis d'être plus tranquille lors de la fin du match. Nice est resté dangereux jusqu'à la fin et ils marquent sur une attaque où on a manqué de malice et de vice. On ne peut s'en prendre qu'à nous mêmes. Ce qui est dommage, c'est qu'en l'emportant, nous pouvions être sixièmes et s'offrir des prochains matches plus excitants. Je regrette que mon équipe ne grandisse pas plus vite." Julien Sablé (milieu de terrain de Nice, devant les caméras de Foot+): "C'est à l'arraché, mais je pense que c'est mérité ! Le scénario est fabuleux sur la fin ! On a été au bout de nous-mêmes, on s'est plus lâche en deuxième période après une petite première... On savait que ça allait être un match physique et nous avons bien répondu. J'ai une grosse pensée pour nos absents ce soir, Alain (Cantareil), Emerse (Faé) et Didier (Digard)". Danijel Ljuboja (attaquant de Nice, au micro de Foot+) : "Ça fait du bien! On a su réagir, c'est vraiment bien pour le moral et pour la suite. On y a cru jusqu'au bout, on s'est bien battu et ça a fini par payer. On a dominé en fin de partie et même si on n'a pas su exploiter toutes nos opportunités, ce but nous permet d'être plus tranquille pour les semaines à venir". VALENCIENNES-BORDEAUX: 2-2 Renaud Cohade (milieu de terrain de Valenciennes, au micro de Foot+) : "Ce n'est pas la fin du monde mais on n'a pas le droit de prendre deux buts en menant deux zéro a dix minutes de la fin. Ça fait mal sur le coup. Ça fait deux fois en deux matches mais il va falloir réagir. C'est là qu'on voit les bonnes équipes. Il va falloir être costaud". Fahid Ben Khalfallah (milieu offensif de Bordeaux, au micro de Foot+) : "Le point positif, c'est le match nul. Ça n'a pas été un match exceptionnel mais il faut reconnaitre le mérite de l'équipe d'être revenu au score. On était mené parce qu'ils étaient réalistes. On n'a pas été énormément en danger mais il va falloir encore travailler. Faut continuer à prendre match après match. On va faire ce qu'il faut pour assurer le maintien le plus rapidement possible". LYON-RENNES: 1-1 Kim Källström (milieu de terrain de Lyon, au micro d'Orange Sport) : "C'est toujours difficile... Sur l'ensemble on mérite de gagner, on est largement meilleur qu'eux mais on a commencé à reculer et eux, ils marquent sur leur seule occasion, dès qu'on ne fait pas le break on est toujours vulnérable derrière. On a perdu deux points, mais rien n'est joué, il reste beaucoup de matches, il y a beaucoup d'équipes qui luttent". Kader Mangane (défenseur de Rennes, au micro d'Orange Sport) : "On a rien lâché, malgré le fait d'avoir couru derrière le score. A la mi-temps le coach nous a fait comprendre qu'il y avait quelque chose à faire, on y a cru jusqu'au bout, c'est ça la force mentale de cette équipe, on a montré qu'on avait vraiment une grande force de caractère ce soir".