24h du Mans: Le début de course à la loupe

  • A
  • A
24h du Mans: Le début de course à la loupe
Partagez sur :

Les sept premières heures de course ont été surtout marquées par l'accident d'Allan McNish, causant l'abandon de l'Audi n°3. Après une neutralisation d'1h12, Peugeot et Audi se sont partagés le commandement, la R18 numéro 2 et la Peugeot 908 n°7 se relayant en tête.

Les sept premières heures de course ont été surtout marquées par l'accident d'Allan McNish, causant l'abandon de l'Audi n°3. Après une neutralisation d'1h12, Peugeot et Audi se sont partagés le commandement, la R18 numéro 2 et la Peugeot 908 n°7 se relayant en tête. Retrouvez ici le fil de la suite de la course pour tout savoir de la nuit du Mans. 22h00:Plus de 100 tours parcourus par les leaders depuis le début de la course. André Lotterer s'est arrêté pour un arrêt ravitaillement mais, ayant creusé l'écart durant son relais, repart en tête alors que Gené arrivait lancé dans la ligne droite des stands. Audi conserve donc le commandement pour six secondes ! Mais Lotterer creuse l'écart. Rockenfeller avec l'Audi n°3 a pris la troisième place. A noter que la Pescarolo OAK Racing a enfin repris la piste au soulagement de ses mécaniciens. La bataille se poursuit chez les "essence" entre la Rebellion et la Pescarolo qui se bagarrent pour la septième place au général. En LMP2, l'Oreca est toujours en tête, en GTE Pro la Corvette conserve le commandement alors que la Porsche de Larbre Compétition est passé en tête des GTE Am. 21h31: Marc Gené est de nouveau en tête avec la Peugeot n°7. Il possède 16 secondes sur Lotterer qui a pris le relais de Fassler sur l'Audi n°2. La bataille fait rage pour la troisième place puisque Rockenfeller sur la R18 n°1 est dans les roues de la 908n°9 de Lamy ! Les deux hommes sont à 1 minute et 18 secondes du leader. Les deux Audi sont actuellement plus rapides en piste ! 21h03: Alors leader, Anthony Davidson s'est arrêté à son stand suivant son tableau de marche mais a laissé le volant à Marc Gené. L'opération prenant plus de temps qu'un ravitaillement classique, l'Espagnol est reparti avec une minute de retard sur l'Audi n°2 toujours pilotée par Marcel Fassler. Seul autre changement récent de leader dans une catégorie, la Corvette du Larbre Compétition a pris les commandes du GTE Am. La bataille se poursuit en tête de la course entre l'Audi numéro 2 et la Peugeot numéro 7. Les autres 908 sont en embuscade. A noter que la Pescarolo OAK Racing numéro 15 est toujours arrêtée, on se dirige vers un abandon pour l'équipage Monteiro-Moreau-Ragues. 20h34: Davidson vient de reprendre les commandes devant l'Audi numéro 2 qui demeure à 20 secondes de la Peugeot 908 numéro 7. Lamy (908 n°9) suit à 1 minute et 20 secondes juste devant Minassian sur la 908 n°8 qui devrait s'arrêter dans quelques instants. La deuxième et dernière Audi restante, la n°1 désormais pilotée par Rockenfeller, affiche un passif d'1 minute et 38 secondes. 20h00: Anthony Davidson est en tête après l'arrêt de l'Audi numéro 2 de Fassler. Le ballet se poursuit au gré de leurs arrêts au stand. Frayeur pour Romain Dumas à 19h44 avec un tête à queue à la sortie du virage du Tertre Rouge. L'Audi a pu repartir sans dommages mais a perdu une trentaine de secondes. La Peugeot numéro 8 a changé de pilote, Nicolas Minassian prenant le volant à la place de Stéphane Sarrazin. 19h35: Peu de changement au classement. Les positions commencent à se figer. Romain Dumas vient de s'arrêter sur l'Audi numéro 1, un arrêt visiblement prévu au tableau de marche de l'équipage tenant du titre mais qui l'empêche de poursuivre sa lutte avec Davidson, toujours deuxième avec la Peugeot n°7. Si les positions se figent partout, on assiste à une superbe lutte pour la catégorie fictive des protos LMP1 "essence" entre la Rebellion de Jani et la Pescarolo de Jousse. 19h00: Petite frayeur pour Simon Pagenaud au virage d'Arnage. Le pilote Peugeot a viré tout droit mais n'a pas tapé le mur de pneus et a pu repartir. L'Audi numéro 2 pilotée actuellement par Marcel Fassler occupe la tête mais cette domination est fragile puisque trois Peugeot suivent, la 908 numéro 7 pilotée par Anthony Davidson ne possédant que 23 secondes de retard, les deux protos échangeant leurs positions au gré des arrêts ravitaillements. La Peugeot numéro 9 complète le podium. La deuxième et seule Audi restante est cinquième. En LMP2, l'Oreca de Prémat-Kreihamer-Hallyday mène la danse, comme la Corvette de Gavin-Magnussen-Westbrook en GTE Pro et l'Aston Martin Vantage de Giroix-Goethe-Wainwright en GTE Am. 18h30: Tréluyer cède enfin le volant. Après 3h30 de course, le Français s'arrête et laisse le volant à Fassler. La Peugeot numéro 7 prend la tête devant la 9 de Pagenaud. Le Docteur Ulrich a réagi après l'accident de McNish: "La Ferrari a fermé la porte. Allan n'avait aucune chance de passer. Il est sorti de la piste très vite mais a réussi de sortir de la voiture sans dommage", a avoué le responsable d'Audi Motosport. "Voir que les voitures sont aussi solides est une bonne chose mais ce n'est pas comme cela que nous voudrions le démontrer", a t-il déploré. 18h00: Après trois heures de course, l'Audi numéro 2 vient de reprendre les commandes suite à l'arrêt de Wurz avec la Peugeot numéro 7. Tréluyer devance deux Peugeot, la 7 donc pointant à environ 30 secondes et la 9 pilotée par Pagenaud à moins d'une minute. Oreca est toujours en tête en P2 comme Corvette en GTE Pro. L'Aston Martin Vantage a pris les commandes en GTE Am. Retrouvez ici la photo de McNish après son accident. 17h30: Le ballet des leaders se poursuit. Profitant de l'arrêt de Wurz, l'Audi n°1 a repris la tête devant la numéro 2. Dans la foulée, Tréluyer passe Bernhard dans les Hunaudières pour reprendre le commandement avec la R18 n°2. Le poleman est le plus rapide en piste (3'28''269 sur le dernier tour) mais il ne dispose que de quatre secondes d'avance sur Wurz, troisième ! 17h04: Après 1h12, la neutralisation se termine. Les deux Audi restantes étant rentrées au stand, la Peugeot numéro 7 de Wurz est en tête. A noter que l'incident entre McNish et Beltoise à l'origine de la neutralisation a été placé sous investigation par les commissaires. 16h50: Inquiétude chez Peugeot ! La numéro 8 de Montagny s'est arrêtée, profitant de l'interruption de course. Sarrazin s'est installé à sa place mais le capot avant a été enlevé durant de nombreuses minutes. Les mécaniciens s'agitent pour visiblement régler un problème de freins. Sarrazin repart mais cette intervention après moins de deux heures de course n'est guère rassurante. 16h20: Les pilotes tournent au ralenti derrière la voiture de sécurité alors que les débris continuent à être enlevés derrière le pneu Dunlop et que les commissaires tentent de remettre les protections. Au classement, l'Audi n°1 est en tête devant la 2. En LMP2, suite à la crevaison de la Signatech, c'est l'Oreca qui mène alors que Corvette est passé en tête en LMGTE Pro. La Ferrari d'AF Corse domine toujours en GTE AM. 16h00: La course est toujours neutralisée suite à ce violent accident. Si McNish est sorti indemne du cockpit de la R18, la course de la numéro 3 de McNish-Capello-Kristensen est d'ores et déjà terminée. Tom Kristensen, recordman de victoires au Mans, ne remportera donc pas de neuvième succès. Le Danois n'aura même pas pris le volant. 15h50: Terrible accident ! L'Audi numéro 3 a été victime d'un crash spectaculaire à l'approche des Esses de la Forêt, juste derrière le fameux pneu Dunlop, le tout après moins d'une heure de course. Allan McNish a eu un accrochage avec une Ferrari et littéralement décollé, l'Audi R18 terminant sa course dans le mur des pneus. Le pilote est indemne mais de nombreux débris dont une roue ont volé dans les environs. L'Audi R18 est pulvérisée. La course est, elle, neutralisée, la voiture de sécurité ayant fait son entrée. 15h35: Première valse de ravitaillements. l'Audi numéro 1 effectue son premier arrêt, laissant la numéro 2 seule en tête. Elle s'arrête le tour suivant comme la Peugeot numéro 8 de Montagny, première 908 à s'arrêter. Les 7 et 9, ayant pris les commandes, s'arrêtent également. Les trois Audi sont de nouveau devant, la numéro 1 étant désormais en tête. 15h30: Tir groupé Audi en tête ! Profitant du trafic, Mc Nish a passé Montagny à la chicane Playstation dans les Hunaudières pour prendre la troisième place ! Les trois R18 sont en tête de ces 24 Heures du Mans. La Signatech Nissan mène en LMP2 alors que l'équipe AF Corse mène en GTE Pro et GTE Am avec ses deux Ferrari. 15h15: Après un quart d'heure de course, le classement est le suivant: 1) Audi n°3, 2) Audi n°1, 3) Peugeot n°8, 4) Audi n°3, 5) Peugeot n°9. A noter que les premiers déboires sont pour les deux protos Aston Martin arrêtés au Tertre Rouge et dans les Hunaudières à la chicane Playstation. Audi semble actuellement plus rapide. McNish met la pression sur Montagny pour prendre la troisième place... 15h00:C'est parti ! La voiture de sécurité s'efface, Peugeot tente de prendre les commandes mais les 908, notamment celle de Bourdais, ne trouvent pas l'ouverture à la chicane Dunlop. Audi passe pour la première fois la ligne droite des Hunaudières en tête et boucle finalement le premier tour de course en tête, la numéro 3 ayant même pris la quatrième place. Le premier tour lancé s'est terminé en 3'34. 14h45: 15 minutes avant le départ ! La grille se vide, les dernières vérifications ont lieu sur les voitures, les tribunes sont combles puisqu'on attend 250 000 personnes. La météo est au beau fixe malgré quelques nuages. La nuit devrait être fraiche alors que la pluie pourrait faire son apparition dans la matinée de dimanche. La tension monte au Mans.