2-1, balle au centre ?

  • A
  • A
2-1, balle au centre ?
Partagez sur :

Trois jours après sa victoire à Geoffroy-Guichard en Coupe de la Ligue (2-1), Lyon accueille Saint-Etienne samedi soir, lors de la 12e journée de Ligue 1. Un deuxième derby en 72 heures important pour les Gones, qui veulent s'accrocher au wagon de tête. Mais les Verts, qui s'étaient imposés à Gerland la saison passée, ont bien l'intention de se venger.

Trois jours après sa victoire à Geoffroy-Guichard en Coupe de la Ligue (2-1), Lyon accueille Saint-Etienne samedi soir, lors de la 12e journée de Ligue 1. Un deuxième derby en 72 heures important pour les Gones, qui veulent s'accrocher au wagon de tête. Mais les Verts, qui s'étaient imposés à Gerland la saison passée, ont bien l'intention de se venger. Il y a eu deux PSG-Dijon en trois jours. Le premier a souri aux Parisiens, le second aux Dijonnais. Saint-Etienne, qui dispute samedi soir son deuxième derby en 72 heures contre Lyon, espère que ce match-là lui sourira, ce qui n'a pas été le cas à Geoffroy-Guichard mercredi en Coupe de la Ligue (1-2). "Ça sera un autre derby, une autre histoire", annonce d'emblée l'attaquant stéphanois Pierre-Emerick Aubameyang sur le site du club. Le plus dur pour les Verts est d'oublier au plus vite la souffrance d'une défaite qu'ils ont jugée frustrante, car concédée sur deux coups de pied arrêtés dont un penalty. Sont-ils pour autant en position de faiblesse avant de retrouver les Gones, cette fois-ci à Gerland, lors de la douzième journée de Ligue 1 ? Pas forcément. Car les Lyonnais, après leur succès dans le Chaudron, sont confrontés au piège psychologique de l'excès de confiance. "Bien évidemment, il y a cette sensation d'avoir commencé à bien le préparer avec cette victoire, estime d'ailleurs l'entraîneur de l'OL, Rémi Garde, qui préfère toutefois rester prudent. Mais il faut aussi garder en tête que chaque match a sa propre histoire, que chaque derby est différent. Ce deuxième rendez-vous, on l'aborde donc avec minutie, précaution et humilité. Avec l'intention, aussi, de tout mettre pour l'emporter." Pour les Gones, ce derby est d'autant plus important qu'il conditionne, en grande partie, leur fin d'année. Garde a le podium en tête Avec six points de retard sur le PSG, leader du championnat, ils ne peuvent pas se permettre un faux-pas à domicile s'ils veulent rester dans le bon wagon. Surtout que Saint-Etienne, huitième, n'est qu'à quatre longueurs d'eux... Cette course au titre, ou du moins à la Ligue des champions, Rémi Garde l'a toujours en tête. "Je crois qu'il faut toujours rester à courte distance du podium et là, on est peut-être au maximum... Ce match est donc également important dans le sens où il faut prendre les points à domicile", assure-t-il. L'ASSE n'aura, elle, pas grand-chose à perdre lors de cette rencontre dans la mesure où elle n'est pas favorite. La saison dernière, c'était aussi le cas et les Verts l'avaient pourtant emporté (1-0), plongeant les Gones, entraînés alors par Claude Puel, dans une profonde crise interne. C'est avec cet agréable souvenir, et un légitime sentiment de revanche, que les joueurs de Christophe Galtier se présenteront à Lyon. "On sait que ça sera encore très compliqué, affirme le défenseur forézien Sylvain Marchal. Mais on a envie de se refaire." L'OL est prévenu.