18e journée: Ils ont dit...

  • A
  • A
18e journée: Ils ont dit...
Partagez sur :

Retrouvez ici les principales réactions recueillies à l'issue des rencontres de la 18e journée de Ligue 1. Paris et Lille ne se sont pas départagés (0-0). Ajaccio contre Rennes (1-0) et Bordeaux face à Sochaux (1-0) obtiennent des victoires importantes. Montpellier a été tenu en échec sur sa pelouse par Toulouse (1-1). Marseille s'est imposé en fin de match contre Lorient (2-1).

Retrouvez ici les principales réactions recueillies à l'issue des rencontres de la 18e journée de Ligue 1. Paris et Lille ne se sont pas départagés (0-0). Ajaccio contre Rennes (1-0) et Bordeaux face à Sochaux (1-0) obtiennent des victoires importantes. Montpellier a été tenu en échec sur sa pelouse par Toulouse (1-1). Marseille s'est imposé en fin de match contre Lorient (2-1). Paris - Lille: 0-0 Salvatore Sirigu (gardien du PSG, devant les caméras de Canal+): "C'est toujours difficile de jouer face à Lille. C'était difficile pour les deux équipes, Lille a sorti un très grand match. C'est un point qui nous permet de rester premier ex-aequo. On a attaqué tous les deux, c'est le foot, souvent les matches où deux grands équipes se rencontrent sont comme ça." Eden Hazard (attaquant de Lille, devant les caméras de Canal+): "La première période était très tactique, en seconde on s'est lâché, on aurait pu marquer mais Sirigu est un grand gardien. Il ne fallait pas perdre, on est là, on fait notre chemin, comme l'année dernière." Bordeaux - Sochaux: 1-0 Grégory Sertic (milieu de terrain de Bordeaux, devant les caméras de Foot+): "Ça s'est bien passé. L'essentiel, c'était les trois points et se relancer dans le championnat. On a fait un très mauvais début de saison, et une belle victoire comme celle-là nous fait du bien. On a beaucoup reculé en deuxième période. On a eu peur de jouer et ça s'est ressenti. Du moment qu'on ne prend pas de but et qu'on gagne, la manière, on s'en fout." Modibo Maïga (attaquant de Sochaux, devant les caméras de Foot+): "On s'est battu, on a pris ce but en première période. Bordeaux était costaud, et nous aussi on était bien. C'est dommage. On va travailler, il reste encore un match avant la fin de l'année." Ajaccio - Rennes: 1-0 Johan Cavalli (milieu de terrain d'Ajaccio, devant les caméras de Foot+): "Nous sommes satisfaits de concrétiser enfin les bons derniers matches. On a fait un début de saison calamiteux, mais cela fait trois ou quatre matches où l'on évolue avec de vraies vertus d'agressivité, mais aussi du jeu. On n'a pas baissé les bras: c'est vrai que le niveau est plus dur que l'an dernier, mais on n'était pas non plus à notre vrai niveau. On a fait un vrai match collectif défensivement. On croit au maintien, tant que mathématiquement c'est faisable, on va y croire, il y a tellement de joueurs qui aimeraient être à notre place en Ligue 1 qu'on n'a pas le droit de ne pas jouer le coup à fond." Frédéric Antonetti (entraîneur de Rennes, sur le site officiel du club): "On a été nul et on a mérité de perdre. C'est l'une de mes plus grosses déceptions. On a été tellement mauvais que l'on pouvait au mieux obtenir le 0 à 0. Il y a tellement de reproches à faire ce soir que je n'en ferai aucun. Je vais peut-être ensuite regretter mes paroles alors... on n'a rien montré ce soir pour prétendre à quoi que ce soit. Ochoa n'a jamais été menacé, c'est très inquiétant. Je n'ai jamais vu un aussi mauvais match depuis que je suis entraineur du Stade Rennais. Il n'y a aucune excuse." Lyon - Evian-Thonon-Gaillard: 2-1 Patrick Trotignon (président d'Evian-Thonon, devant les caméras d'Orange Sport): "Si l'arbitre du match ne voit pas la main à vitesse réelle, il faut qu'il change de métier. Le corps arbitral ne l'a pas vu alors que tout le monde l'a vu dans le stade. On est un club promu. On est courtois et bien élevé. On accepte tout mais à un moment donné, cela commence à bien faire. On ne peut pas toujours se faire avoir dans les mêmes circonstances. Sur le coup, il doit y avoir penalty et expulsion. Je trouve inadmissible que l'on se fasse avoir aussi souvent par les arbitres. Je n'ai pas le sentiment qu'ils soient impartiaux avec Evian. Ce soir, il y en a marre d'être bien élevé car ce sont toujours les grands clubs qui sont privilégiés." Kim Källström (milieu de terrain de Lyon, devant les caméras d'Orange Sport): "Evian est une équipe qui joue bien et défend mais sur l'ensemble du match, je pense malgré tout que la victoire est méritée. On a fait beaucoup d'efforts ces dernières semaines et il n'y a aucun match facile. On affiche un état d'esprit qui peut nous mener loin. On travaille dur et on mérite cette victoire. On crée des situations de jeu intéressantes même si la fatigue se fait sentir. La trêve va nous permettre de récupérer. On a eu un coup de moins bien il y a un mois, ça fait partie du jeu. Il faut essayer de profiter quand ça va bien comme maintenant". Marseille - Lorient: 2-1 Didier Deschamps (entraîneur de Marseille, devant les caméras d'Orange Sport): "Ça restera anecdotique parce qu'on a gagné et pris les trois points mais j'ai le sentiment qu'on n'a pas maîtrisé notre sujet. On a eu une révolte dans les 15 dernières minutes. Ça passe ce soir mais on doit être capable de faire mieux. On n'était pas dans de très bonnes dispositions, Lorient était mieux que la semaine dernière contre Lyon. On a manqué de mobilité, on a fait des erreurs techniques face une équipe qui collectivement a de bons automatismes. En deuxième mi-temps, ils sont à dix donc on a plus de maîtrise, quelques occasions mais à partir du moment où on ne marque pas, ils ont une opportunité qu'ils concrétisent et ça aurait pu être le scénario catastrophe pour nous. On a fait un mois d'août et un mois de septembre catastrophiques en termes de point. C'est vrai que depuis la mi-octobre, on a une moyenne de points qui est bien meilleure. Mais on ne pourra pas gommer ce que l'on a mal fait lors des deux premiers mois. Il nous reste un dernier match à Nancy, on a la possibilité de basculer à 31 points." José Anigo (directeur sportif de Marseille, sur le site officiel du club): "Le résumé que je ferai, c'est 80 minutes où l'on court derrière le résultat et dix où ça part dans tous les sens et on sent que ça va basculer. Il y a encore un bijou de Mathieu, et cette petite merveille vaut le détour. Ça relance tout le match et derrière Ben' marque. Je suis heureux car ça nous laisse encore la possibilité de chasser tout ce qui est devant. Le match nul aurait été une grosse contre-performance et la défaite, je ne vous en parle même pas. Mathieu Valbuena a retrouvé de la confiance. Le sport c'est l'affectif et la confiance, et il a retrouvé cela. Il ose, entreprend, tente et a la réussite au bout car il a du talent. Et le talent ça fait la différence. On sait qu'on a mal entamé la rencontre, et c'était difficile d'entrevoir quelque chose de positif jusqu'à ce but de Mathieu. Ca devient ensuite un autre match avec une attaque défense mais je veux rendre hommage à cette équipe de Lorient qui a joué à 11 et mais aussi à 10. C'est une équipe qui a de la qualité et je veux vraiment les féliciter à l'image de leur entraîneur qui mérite mieux qu'une 9ème place en championnat. Ce qu'on retiendra c'est la victoire et les trois points." Christian Gourcuff (entraîneur de Lorient, sur le site officiel de Marseille): "C'est un vol. On ne peut pas occulter le rôle de l'arbitrage dans ce match. A 11 contre 11, on a tenu mais l'expulsion de Koné change la donne. Après, on n'avait plus les ressources physiques pour ressortir. En seconde période, c'est devenu de l'attaque-défense et les décisions arbitrales ont fait la différence. Il y a beaucoup d'amertume de repartir avec zéro point. C'est l'amertume d'être volé et d'avoir pris deux cartons rouges. Romao a été exclu pour avoir insulté l'arbitre mais il dit que c'est faux et Koné affirme qu'il n'y avait pas faute sur Rémy. On était bien dans le match, en jouant, en plus, contre le vent. On avait les ressources pour les inquiéter. A 10, on n'avait plus les moyens physiques pour ressortir. Sur le deuxième but, on n'a plus de défense centrale. On perd, en plus, deux joueurs pour le prochain match. Il y a beaucoup d'amertume, de frustration et de colère." Montpellier - Toulouse: 1-1 Olivier Giroud (attaquant de Montpellier, devant les caméras de Foot+): "On s'attendait à ce genre de match. Contre Toulouse, il y a toujours beaucoup d'impact. C'est une équipe difficile à manoeuvrer. On a quand même fait un bon match. Quand on ne peut pas gagner, on fait en sorte de ne pas perdre. Mais bon, l'arbitre ne donne qu'une minute de temps additionnel alors qu'il y a cinq ou six changements (un seul, en réalité, dans le temps réglementaire, ndlr) et que Tabanou met trois heures à sortir après son carton rouge. La trêve va nous faire du bien. Valenciennes méritait sa victoire (samedi dernier, ndlr), Toulouse a été costaud. On sait qu'on va être attendu de plus en plus." Moussa Sissoko (milieu de terrain de Toulouse, devant les caméras de Foot+): "On savait que ça allait être un match compliqué. On venait pour prendre un point, voire plus si possible. Vu la physionomie, c'est un bon point de pris. Montpellier n'a rien lâché. On repart avec ce point qui nous fait du bien. C'est un bon résultat. A nous de bien récupérer pour faire un gros match contre Brest." Dijon - Saint-Étienne: 1-2 Éric Bauthéac (milieu de terrain de Dijon, devant les caméras de Foot+): "Je suis forcément déçu quand on déjoue comme on l'a fait en première période. C'est frustrant. On a eu peur de jouer. Ce terrain est injouable, il ne nous a pas permis de développer notre jeu. Il faut se servir de cette seconde période pour faire quelque chose à Auxerre. L'objectif est d'arriver à 20 points à la trêve. Si on fait un résultat à Auxerre, on aura 21 points mais cela sera très dur car c'est un derby." Laurent Battles (milieu de terrain de Saint-Etienne, devant les caméras de Foot+): "Cette victoire est synonyme d'une grosse continuité dans le travail. Le groupe se bonifie de match en match et surtout dans la difficulté comme ce soir. Il n'y a pas beaucoup d'équipes qui vont venir gagner ici." Caen - Nancy: 1-2 Grégory Leca (milieu de terrain de Caen, devant les caméras de Foot+): "On se tue le match au bout de cinq minutes et ce n'est pas la première fois. On a beau répéter les choses, ça ne rentre pas. Il faut remettre le bleu de chauffe et se remettre la tête à l'endroit avant la trêve. On est en difficulté, il faut récupérer pour stopper cette série négative à Lorient. L'équipe baisse trop vite la tête quand elle est dans le dur. Nous, les anciens, nous devons recadrer tout ça car nous sommes dans une dynamique négative, mais j'ai confiance en ce groupe." Joel Sami (défenseur de Nancy, devant les caméras de Foot+): "On voulait faire un bon match face à un concurrent au maintien et on a été costaud sans produire du beau jeu. On s'est mis en difficulté mais on sentait qu'on était solide. La défense à 3 nous permet de combler les espaces et d'être plus serein." Brest - Auxerre: 1-0 Jonathan Zebina (défenseur d'Auxerre, devant les caméras de Foot+): "Les Auxerrois nous ont presque créé plus de problèmes à 10 qu'à 11. On a du mal à gérer ces moments où on peut tirer avantage de la situation. Les terrains et conditions étaient difficiles, on a manqué quelques passes. L'important c'est de donner tout et de s'amuser, c'est le foot. J'ai essayé de calmer Kamel Chafni car il est jeune et c'est un bon joueur. je connais un peu le foot, mais c'était important de ne pas exagérer, de le calmer pour que ça ne prenne pas de proportions démesurées." Laurent Fournier (entraîneur d'Auxerre, devant les caméras de Foot+): "Je pense qu'on ne mérite pas cette défaite, on était bien en place en première période, on prend un but sur penalty. On se crée des situations, mais on a manqué de personnalité en première période, on aurait dû être percutants. Le chantier est énorme en attaque mais il ne faut pas être défaitiste. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, mais de temps en temps, les arbitres devraient faire preuve de psychologie. Mais ce sont des policiers, donc on est obligés de les respecter." Nice - Valenciennes: 2-0 Anthony Mounier (milieu de terrain de Nice, sur le site officiel du club) "C'est un but gag mais qui nous fait tellement de bien. Il était hyper important de gagner contre un adversaire direct. Ça nous permet de recoller au classement. On a manqué de chance sur certains matches, ce soir ça nous a souri tant mieux. Le match n'était pas un de nos meilleurs mais dans notre situation l'important était de prendre des points. J'ai de la réussite, les gars ont bien fatigué cette équipe de Valenciennes avant que je rentre. Je ne me suis entraîné qu'hier cette semaine, j'ai encore des douleurs suite à un coup reçu contre Auxerre mais on espère que ça va tenir jusqu'à la trêve. Il faut que l'on continue à travailler pour être plus régulier. L'an passé j'ai fait pas mal de passes décisives, le coach voulait que je sois plus souvent près du but pour parvenir à finir des occasions, ces 2 buts sont une bonne chose de ce point de vue là. C'est le premier doublé de ma carrière, même si sur le premier but je n'y suis pas pour grand chose. Le plus important maintenant est d'engranger des points pour jouer avec plus de confiance." Daniel Sanchez (entraîneur de Valenciennes, sur le site officiel de Nice): "Il a fallu un coup du sort pour prendre le but et être en difficulté. Auparavant on avait bien défendu. Dans la récupération nous n'avons pas été inquiétés, Nice s'est créé très peu d'occasions. Mais dans l'utilisation du ballon, nous avons été beaucoup trop faibles. Le match ne restera pas dans les annales, l'enjeu a tué le jeu. Ce match avait tout d'un 0-0 avant ce ballon contré. Depuis le début de saison, les faits de jeu sont rarement en notre faveur. Cela dit, nous avons trop pensé à défendre."