12e journée: Ils ont dit...

  • A
  • A
12e journée: Ils ont dit...
Partagez sur :

Retrouvez ici les principales réactions recueillies à l'issue des rencontres de la 12e journée de Ligue 1. Au programme: les satisfactions parisiennes, lyonnaises, marseillaises et montpelliéraines. Dans le match de la peur, Bordeaux l'a emporté à Ajaccio (2-0). Enfin, Brest a remporté son premier match cette saison contre Lorient (3-1).

Retrouvez ici les principales réactions recueillies à l'issue des rencontres de la 12e journée de Ligue 1. Au programme: les satisfactions parisiennes, lyonnaises, marseillaises et montpelliéraines. Dans le match de la peur, Bordeaux l'a emporté à Ajaccio (2-0). Enfin, Brest a remporté son premier match cette saison contre Lorient (3-1). PSG - Caen : 4-2 Nenê (attaquant du PSG, devant les caméras de Foot+) "C'est avec plaisir que je peux encore une fois aider mon équipe. Mais c'est juste un plus. On n'était pas au niveau en première période. Mais ensuite on était plus concentrés, plus collectifs en seconde période. On a pas lâché pour marquer les troisième et quatrième but. Ça semble facile, mais c'est toujours compliqué. C'est vraiment un honneur de pouvoir participer à cette équipe, et essayer de rentrer dans l'histoire. On est là, on ne va rien lâcher. Notre adversaire pour le titre ? C'est nous-mêmes. Mais si on continue, si on ne lâche rien, on sera sur le bon chemin." Franck Dumas (entraîneur de Caen, sur le site de Ouest-France) "Je suis déçu, énervé. On leur donne le 2e but et ça c'est rageant. Je ne sais pas si le ballon est sorti ou pas. Si on avait pu pousser longtemps à 1-1, on aurait eu des possibilités de les embêter. On est à la fois bons et naïfs. Avec un carton rouge aussi vite, déjà que ce n'était pas facile, c'est devenu compliqué. Mais il y a un truc qui me choque. Il y a trois simulations dans la surface, il n'y a eu aucun carton. Alors que nous, on a pris un paquet de cartons. Je ne me réfugie pas derrière l'arbitrage, mais il y a de lourdes conséquences sur les deux derniers matches." Lyon - Saint-Étienne : 2-0 Jean-Michel Aulas (président de Lyon, sur le site du club) "On a gagné envers et contre tous car à 10 contre 11 ce n'était pas facile. Ce match a une saveur particulière. Cette victoire nous permet de garder nos objectifs en ligne de mire. Il faut rester groupé et être ambitieux. Battre deux fois de suite Saint-Etienne en trois jours pourrait paraitre ésotérique pour certains mais lorsqu'on est lyonnais ou né à Lyon c'est quelques chose d'immense. Malheureusement, on a quelques blessés. Aly (Cissokho) est sorti pour ne pas aggraver sa blessure. Kim a pris un bon coup sur son pied. Yoann Gourcuff a pris une grosse béquille également." Christophe Galtier (entraîneur de Saint-Étienne, sur le site du club) "C'est une très très grosse déception au vue de la seconde mi-temps. J'ai cru voir 14 Lyonnais alors qu'ils n'étaient que 10. Nous sommes restés dans nos petits souliers. Nous avons manqué d'intelligence tant défensivement qu'offensivement, et de culot. Nous avons manqué de maitrise technique collective. Une nouvelle fois, nous avons encaissé un but sur coups de pied arrêtés. Ensuite, on s'est mis à jouer en avançant sur l'adversaire. C'est rageant. Nous avions réussi une bonne première mi-temps où nous avons fait jeu égal. Nous avions affiché un esprit de derby avec de la combativité, de la générosité et de l'intensité. Paradoxalement, à 11 contre 10, il n'y a plus rien eu. On est resté le cu.. entre deux chaises et on est tombé. La saison dernière, nous l'avions emporté avec beaucoup de réussite. L'écart avait été très grand entre l'ASSE et l'OL. Cette saison, l'écart était plus réduit mais Lyon a encore quelque chose de plus : l'expérience, le vécu." Dijon - Marseille : 2-3 Loïc Rémy (attaquant de Marseille, devant les caméras de Foot+) "Oui, c'est mon premier but du pied en championnat. Mais on doit vraiment éviter de se faire peur comme ça. On savait que cette équipe allait nous poser des problèmes, on l'a vu contre Paris. On doit vraiment faire moins d'erreurs. Le système, je n'en parle pas le coach en décide mais c'est vrai que ça soulage comme il faut devant. On en avait gros sur la patate mais on commence une série, c'est important pour recoller au classement. Le déclic ? Il a été pris depuis plusieurs semaines je crois, il manquait quelques ingrédients mais on a vu ce soir une équipe qui avait envie, qui joue ensemble. Quand on est attaquant, on est parfois individualiste mais on a pu marquer. C'est bien pour tout le groupe." Patrice Carteron (entraîneur de Dijon, sur le site de Marseille) "Non, on n'est pas trop généreux. Si on avait pris des buts parce qu'on est trop offensif, qu'on se fait contrer, je l'accepterais. Mais les trois buts marseillais ce sont des choses évitables. Il y a eu des faillites individuelles. Si on est revenu c'est qu'on a joué sur nos qualités. Je ne m'explique pas comment on passe au travers sur le premier quart d'heure. C'était Noël avant l'heure sur les trois buts. J'ai un groupe à réaction. Il faudra peut-être attendre d'être relégable pour que les joueurs comprennent que notre championnat ne se joue pas sur trois matches de gala contre Montpellier, Paris et Marseille. La peur va être un électrochoc plus efficace que mon discours. Il faut laisser trois équipes derrière nous cette saison, il faut rester lucide. Mais je veux que les gens continuent à savoir pourquoi ils paient leur billet. Je ne veux pas qu'on s'emmerde à Dijon, à jouer à 11 derrière." Montpellier - Nancy: 2-0 Olivier Giroud (attaquant de Montpellier, devant les caméras de Foot+) "Il fallait être patient ce soir, parce que Nancy venait pour prendre un point. Ils étaient regroupés défensivement, et on avait envie de contourner ce bloc. Ça s'est décanté en seconde période. J'ai eu beaucoup de réussite sur ce but parce que je voulais centrer. Surout que mon pied droit, c'est pas trop ça... C'est au fond, tant mieux pour l'équipe." Lossémy Karaboué (milieu de terrain de Nancy, devant les caméras de Foot+) "On a fait une bonne entame de match. On a réussi à contrer cette équipe, ensuite ça a été plus difficile en seconde mi-temps. Le but de Giroud nous a fait du mal et on n'est pas arrivé à réagir. On va gommer ce qui a été mauvais ce soir pour progresser et remporter des matches." Ajaccio - Bordeaux : 0-2 Francis Gillot (entraîneur de Bordeaux, devant les caméras de Foot+) "On a fait une très bonne première mi-temps: on a été sereins et on a su se créer beaucoup d'occasions. La seconde a été plus compliquée puisqu'on a raté quelques occasions de 3-0. Mais, c'est une bonne rencontre dans l'ensemble. Aujourd'hui, on est relégable donc on craint tout le monde. Il s'agit de rester humble pour sortir de la zone rouge. Mais c'est trois points nous font du bien avant Paris, qui sera un autre morceau. On sait que à domicile, on n'est pas au mieux donc ces trois points arrivent bien. Il faut faire preuve de solidarité face au PSG et ne pas baisser de pied comme on l'a fait avec moins de mouvements." Evian - Auxerre: 3-1 Bernard Casoni (entraîneur d'Evian, devant les caméras de Foot+) "Je suis content pour les joueurs. C'était un match charnière. On a fait de bons matches sans être récompensés, et c'est le cas ce soir. Les joueurs sont allés chercher cette victoire, l'équipe a bien géré. Cela faisait un moment que l'on attendait ça, et c'est mérité." Roy Contout (milieu de terrain d'Auxerre, devant les caméras de Foot+) "Evian était costaud, ils ont montré beaucoup d'impact en première période. Après les deux buts encaissés, c'était difficile de revenir. Ils sont restés solides et solidaires. A nous de reprendre confiance. On travaille à l'entrainement, mais il faudra faire plus, car ça revient derrière nous au classement. On ne veut pas revivre une saison comme l'an passée donc il faut prendre de l'avance rapidement." Brest - Lorient: 3-1 Omar Daf (défenseur de Brest, devant les caméras de Foot+) "Ça fait plaisir! Il ne nous manquait pas grand-chose depuis le début de saison et l'état d'esprit affiché ce soir nous permet de gagner le match. On sait que notre maintien passera par des matches comme celui-là à domicile. On savait qu'il fallait gommer les erreurs individuelles et que l'important réside dans le collectif. Ce n'est que du bonheur, j'espère que ça va nous lancer pour la saison!" Christian Gourcuff (entraîneur de Lorient, devant les caméras de Foot+) "Le constat est cruel. On n'a pas commencé ce match et les absences défensives nous ont plombé la rencontre en première mi-temps. On a vu qu'il y avait matière à mieux faire par la suite mais quand on ne commence pas les matches à l'heure, sans engagement, c'est impossible de rivaliser. Même si on faisait illusion dans le jeu, on a fait preuve de beaucoup trop d'errements. Ça fait deux derbies qu'on ne joue pas, on est défaillant. C'est une belle claque, j'espère que ce sera salutaire pour la suite." Nice - Sochaux: 1-1 Renato Civelli (défenseur de Nice, devant les caméras de Foot+) "Il n'y a pas de mots pour s'exprimer après un tel match. Il y a eu plein de choses pas claires. Nous nous sommes procuré beaucoup d'occasions en ne marquant qu'une fois. Sochaux en a une seule et la met au fond. C'est dur. Nous avons montré un autre visage qu'à Nancy. C'est dommage, nous avions besoin de ces trois points." Teddy Richert (gardien de Sochaux, devant les caméras de Foot+) "C'est un bon point de pris. C'est dommage, on s'est retrouvé à onze contre dix, mais on n'a pas su se créer d'occasions. On peut faire mieux. Sur nos deux voyages à Nice, on perd un match et on fait un résultat nul. Ce n'est pas suffisant. Nous avons souffert d'entrée, car nous étions mal placés. Dans le jeu, nous ne nous sommes pas montrés assez agressifs."