125: Il ne peut en rester qu'un

  • A
  • A
125: Il ne peut en rester qu'un
Partagez sur :

Marquez, Terol, Espargaro, tel est le tiercé gagnant cette saison de la catégorie 125cc. Un podium 100% espagnol d'ores et déjà acquis mais appelé certainement à évoluer, les trois pilotes se tenant en 12 points à trois courses de la fin du championnat. L'actuel leader, Marc Marquez, loin devant ses compatriotes en termes de victoires et de pole positions cette année, semble néanmoins posséder une longueur d'avance à l'heure de courir à Phillip Island.

Marquez, Terol, Espargaro, tel est le tiercé gagnant cette saison de la catégorie 125cc. Un podium 100% espagnol d'ores et déjà acquis mais appelé certainement à évoluer, les trois pilotes se tenant en 12 points à trois courses de la fin du championnat. L'actuel leader, Marc Marquez, loin devant ses compatriotes en termes de victoires et de pole positions cette année, semble néanmoins posséder une longueur d'avance à l'heure de courir à Phillip Island. Alors que Jorge Lorenzo et Toni Elias étrenneront leur titre mondial décroché respectivement dans les catégories MotoGP et Moto2, ce week-end, en Australie, la bataille pour le sacre continuera de faire rage chez les 125cc. Une certitude: le troisième champion du monde de la saison 2010 sera lui aussi Espagnol. Reste à définir son identité: Marc Marquez, Nicolas Terol ou Pol Espargaro, les trois derniers prétendants à la plus haute marche du podium général, dans trois semaines à Valence. D'ici là, la situation pourrait quelque peu se décanter, en Australie ce dimanche puis au Portugal dans quinze jours. Pour l'heure, les trois hommes, qui se sont partagé les 14 Grands Prix jusqu'alors courus, se tiennent dans un mouchoir de poche. Marc Marquez, le leader, possédant trois longueurs d'avance seulement sur Nicolas Terol et 12 sur Pol Espargaro. Un léger ascendant que l'intéressé a (re)pris le week-end dernier, à Sepang, s'imposant devant ses deux rivaux après avoir signé la pole position. Comme à son habitude... A 17 ans, Marc Marquez est en effet le pilote de tous les records cette saison. Vainqueur de huit Grands Prix quand ses deux concurrents se contentent de trois succès chacun, le jeune Catalan peut s'enorgueillir d'avoir obtenu en Malaisie sa 10e pole de l'année - du jamais vu en 125cc - gratifiant Derbi d'une 11e victoire le lendemain - là encore un record dans la catégorie à mettre au crédit du constructeur espagnol. A confirmer naturellement aux antipodes s'il veut conserver la tête de la course à la succession de Julian Simon. La saison passée, son manque d'expérience l'avait limité au neuvième rang à Phillip Island - un résultat modeste qu'il s'est bien gardé de répéter en 2010, ne passant au travers de sa course qu'à Indianapolis et, paradoxalement, à Jerez ou encore en Aragon. Nicolas Terol, lui, n'avait pas forcément fait beaucoup mieux, terminant sixième à deux places d'un Pol Espargaro dont il faudra en revanche se méfier ce week-end. Lors du précédent exercice, ce dernier s'était en effet adjugé la pole australienne. Pour sûr, ces trois-là devraient de toute façon se livrer un combat sans merci dimanche. A moins qu'un Bradley Smith ou un Sandro Cortese ne parviennent à mettre à mal l'hégémonie espagnole, incontestée en 125cc depuis la victoire de l'Italien Andrea Iannone au Grand Prix de Catalogne 2009.