Arsenal-PSG : l'absence de Serge Aurier, est-ce un problème ?

  • A
  • A
Arsenal-PSG : l'absence de Serge Aurier, est-ce un problème ?
Serge Aurier, ici le week-end dernier, ne sera pas sur la pelouse de l'Emirates Stadium, mercredi soir.@ Franck FIFE/AFP
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Le latéral ivoirien a été privé de son visa d'entrée par les autorités anglaises et ne sera pas sur la pelouse, mercredi soir.

LE DÉBAT

Serge Aurier aura décidément tout connu en 2016. Mis à pied par son club pour avoir insulté son coach sur Periscope, condamné à deux mois de prison ferme après "avoir donné un coup à un policier" (il a fait appel de la décision), voilà que l'international ivoirien a été tout simplement jugé indésirable par les autorités britanniques à la veille du déplacement du PSG à Londres pour y affronter Arsenal, mercredi soir, en Ligue des champions. Mais son absence est-elle un si grand problème pour le club de la capitale ?

OUI : "Aurier est devenu un joueur clé du PSG"

Par Nicolas Rouyer

"Dans son édition du jour, le quotidien L'Équipe explique que le PSG a multiplié les 'interventions politiques et diplomatiques au plus haut niveau' pour infléchir la position des autorités britanniques concernant Serge Aurier. Et que le président du club en personne, Nasser Al-Khelaïfi, a pris son téléphone pour appeler le nouveau président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, pour plaider la cause du joueur. Est-ce que la direction du PSG aurait fait autant d'efforts pour un joueur lambda ? Bien évidemment que non.

Car on peut penser ce qu'on veut de l'homme public Serge Aurier, le footballeur, lui, n'est pas loin d'être irréprochable. Malgré ses ennuis, il a d'ailleurs toujours été soutenu par son président, ce qui donne une idée de sa valeur. Les plus pointilleux lui reprocheront peut-être un placement flottant et des relances parfois approximatives, mais rares sont les joueurs aussi impliqués que lui sur le terrain. Coureur infatigable, il est également capable, par ses déboulés et ses centres, d'apporter le danger à tout moment. Avec les absences sur blessure d'Adrien Rabiot, Javier Pastore et peut-être d'Angel Di Maria, le PSG n'avait pas besoin de celle d'Aurier avant de défier Arsenal lors d'un match important, dont la préparation a été inutilement perturbée."

NON : "Paris a de la réserve à droite"

Par Julien Froment

"Si le PSG se serait bien passé de l’absence - conséquence d'une décision discutable - de Serge Aurier mercredi soir contre Arsenal et de toute la "publicité" extra-sportive qui va avec, l'entraîneur basque Unai Emery a la chance de posséder un effectif garni, où tous les postes sont doublés, voire triplés. C’est le cas dans le couloir droit de la défense parisienne. Thomas Meunier, international belge arrivé cet été, a certes un peu moins de qualités que son homologue ivoirien,  mais il n’a jamais déçu quand il a été aligné.

C’est même lui qui a offert la qualification pour les huitièmes de finale au PSG voici trois semaines sur la pelouse du FC Bâle (2-1). Le gardien bâlois Tomas Vaclik s’en souvient encore… Depuis le début de la saison, Aurier et Meunier se partagent d'ailleurs presque équitablement le poste : dix matches toutes compétitions confondues pour le premier, neuf pour le second. Au pire, Emery peut aussi décaler Marquinhos sur le flanc droit, comme le faisait avec succès Laurent Blanc la saison passée. Bref, l’absence de Serge Aurier, c’est tout sauf un casse-tête pour l’entraîneur parisien qui, cerise sur le gâteau, récupèrera un joueur frais pour affronter Lyon dimanche prochain, en championnat. Et c'est peut-être là le vrai match important de la semaine pour les Parisiens."