Antoine a vécu "un moment incroyable" en tenant la main de Griezmann

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Antoine, 9 ans, a eu le privilège de tenir la main d'Antoine Griezmann lors de la demi-finale victorieuse contre l'Allemagne jeudi soir. Il raconte à Europe 1.

INTERVIEW

C'est la chance qui les a réunis. Le petit Antoine, âgée de 9 ans et originaire de Beaumes-de-Venise dans le Vaucluse, a eu l'honneur de tenir la main de l'attaquant français Antoine Griezmann, lors de la demi-finale de l'Euro de football contre l'Allemagne (2-0). Le jeune fan de football raconte à Europe 1 cette soirée mémorable qui a vu Grizou marquer deux buts

"C'est mon joueur préféré". Le petit garçon, qui joue au football depuis deux/trois ans, doit sa place à un coup de chance. C'est grâce à un jeu McDo dans un Happy Meal qu'il gagne un ticket pour la demi-finale de l'Euro de football. En clair, Antoine va pouvoir tenir la main d'un joueur lors de l'hymne national. Mais, il ne sait pas à l'époque si ce joueur sera français ou étranger. Ce n'est qu'au moment du match qu'il découvre qui sera son "coéquiper" : Antoine Griezmann, lui même, la nouvelle star de l'équipe de France !

"C'était un moment incroyable", exalte-t-il au micro Europe 1. "C'est mon joueur préféré et puis je voulais lui tenir la main. Et je suis tombé sur lui, donc j'étais très très content". 

"Il m'a dit : 'Ne t'inquiète pas'". Antoine parvient à échanger quelques mots avec l'attaquant vedette. "Je lui ai dit que j'étais un peu stressé et il m'a dit : 'Ne t"inquiète pas, il n'y aura rien'". Il poursuit : "Il m'a pris à côté de lui pendant la Marseillaise. C'était un super moment". Même s'il regrette de n'avoir pas pu lui parler davantage. 

"Je m'en souviendrai toute ma vie". Evidemment, le petit garçon est extrêmement fier d'avoir tenu la main de celui qui a terrassé le monstre allemand. "C'est lui qui a amené les deux buts à la France, j'ai crié, j'étais content. J'ai dit à mon papa : "C'est moi qui lui ai tenu la main !". Ce moment, Antoine sait qu'il le chérira pour le restant de ses jours. "Je m'en souviendrai toute ma vie, je pourrai le dire à mes enfants que j'ai tenu la main d'un joueur et que c'est mon joueur préféré".