Angleterre-France : les Bleus s’inclinent

  • A
  • A
Angleterre-France : les Bleus s’inclinent
@ AFP
Partagez sur :

L’équipe de France a perdu à Wembley, en amical (2-0), quatre jours après les attentats à Paris. 

Rarement une défaite de l’équipe de France a été aussi anecdotique. Quatre jours après les attentats à Paris, les Bleus se sont inclinés face à l’Angleterre, en amical, mardi soir à Wembley (2-0). Les Tricolores, la tête et le cœur ailleurs, ont plié sur deux réalisations du jeune milieu de terrain Dalle Alli (39e), puis de la star Wayne Rooney (48e). Après cinq victoires consécutives, la France termine l’année 2015 par une défaite dont on ne pourra tirer aucun enseignement, au vu du contexte si particulier autour de la rencontre. 

Le fait marquant : un avant-match plein d'émotions. Malgré une timide réaction en seconde période, avec deux grosses occasions signées Anthony Martial (59e) et Paul Pogba (66e), les Bleus n'ont jamais vraiment inquiéter leurs adversaires. L'Angleterre, largement rajeunie, a contrôlé la majeure partie de la rencontre pour s'offrir un succès de prestige mérité. Mais l'essentiel était ailleurs, dans un avant-match rempli d'émotions. Des gerbes de fleurs bleu-blanc-rouge ont été déposées au pied de la pelouse, avant l'instant tant attendu. Unis, les supporters anglais et français ont entonné, en chœur, une vibrante Marseillaise, en forme de réponse symbolique aux attentats parisiens. Puis les joueurs des deux équipes, réunis en cercle autour du rond central, ont observé une émouvante minute de silence, parfaitement respectée par les spectateurs de Wembley. 

L'homme du match : le courage de Lassana Diarra. Pour un joueur, ces instants de recueillement ont eu une résonance particulière. Lassana Diarra, le milieu de terrain de l'équipe de France, a perdu sa cousine dans les attaques de vendredi soir. Malgré la peine, le joueur de l'OM avait tenu à rester avec les Bleus. Très ému avant la rencontre, "Lass" a ensuite pris place sur le banc des remplaçants. Puis, avec une force de caractère et un courage remarquables, il est entré en cours de jeu, à la 57e minute. Jouer dans un tel contexte, c'était déjà une victoire.