Allemagne : Ribéry épinglé pour ses "pétages de plomb"

  • A
  • A
Allemagne : Ribéry épinglé pour ses "pétages de plomb"
@ AFP
Partagez sur :

Le Français s'est fait remarquer par des gestes d'humeur lors de ses dernier matches avec le Bayern Munich. 

Plusieurs médias allemands s'inquiétaient samedi des récents "pétages de plomb" de l'attaquant du Bayern Munich Franck Ribéry, coupable de quelques gestes d'humeur lors de ses derniers matchs.

La tête d'un adversaire saisie à deux mains. Vendredi soir en Coupe d'Allemagne, contre l'équipe de 4e division du Carl Zeiss Iena (5-0), l'ex-international français a saisi à deux mains la tête de son opposant après un duel un peu viril. L'arbitre n'a pas sorti de carton, mais la presse n'a pas manqué de rappeler que cinq jours plus tôt, Ribéry aurait pu être exclu après un coup de coude asséné à Félix Passlack lors de la Supercoupe d'Allemagne, remportée par Munich 2 à 0 contre Dortmund. "C'est exactement le genre de comportement que l'entraîneur Ancelotti lui a explicitement interdit", note le quotidien Bild.

Il "pète les plombs". L'hebdomadaire Stern, sur son site internet, est plus sévère: "On ne peut plus rien faire pour lui. Sinon comment serait-il possible que le Français, aussi fougueux que doué, perde complètement son self-control à chaque match? Que ce soit en finale de Coupe, en Supercoupe ou contre Iena (...) Ribéry pète les plombs de toute façon". Et les médias de rappeler de récents incidents qui avaient déjà valu au chouchou de l'Allianz Arena des rappels à l'ordre de son club. Cette semaine, après le coup de coude de Dortmund, le capitaine Philipp Lahm et Ancelotti avaient pris Ribéry à part pour lui demander de se calmer. 

Un "point faible". "Je crois qu'il a bien compris. De telles actions sont dangereuses, il ne faut pas le faire", avait dit jeudi Carlo Ancelotti, optimiste. Philipp Lahm, qui connaît et apprécie son coéquipier, était plus fataliste: "On ne peut pas changer complètement son caractère, c'est très difficile". Die Welt met en outre le Bayern en garde. Les autres équipes "doivent avoir observé à quel point Ribéry s'énerve facilement et rapidement en ce moment. Le risque pour le Bayern, c'est que les prochains adversaires essayent d'utiliser ce point faible en provoquant Ribéry".