Alain Perrin n'est plus le sélectionneur de la Chine

  • A
  • A
Alain Perrin n'est plus le sélectionneur de la Chine
@ STR / AFP
Partagez sur :

FIN DE L'AVENTURE - Après deux ans de collaboration, l'entraîneur français Alain Perrin a été démis de ses fonctions à la tête de la sélection chinoise. 

La fédération chinoise de football a limogé le sélectionneur de son équipe nationale, le Français Alain Perrin. Cette annonce a été rendue publique sur la télévision CCTV.

Recruté pour qualifier la Chine au Mondial 2018. "Alain Perrin a été informé jeudi lors d'une rencontre formelle que la collaboration avec la fédération ne se poursuivrait pas" et qu'il est "formellement démis de ses fonctions d'entraîneur", a précisé la chaîne sportive de CCTV. Alain Perrin, 59 ans, avait été recruté en février 2014 avec l'espoir que l'ancien entraîneur des clubs français de Marseille (2002-2004) et de Lyon (2007-2008) puisse mener le pays à sa première Coupe du monde depuis 2002.

Les supporters réclamaient sa démission. L'entraîneur français a conduit la sélection chinoise jusqu'aux quarts de finale de la Coupe d'Asie en Australie en 2015 après avoir gagné ses trois matches de groupe, une performance inhabituellement bonne pour une équipe faisant régulièrement, en Chine, l'objet de railleries pour la médiocrité de son jeu et de ses résultats. Mais l'aura dont a bénéficié un temps Alain Perrin auprès de la fédération et des supporters a faibli au fil des matches de phase de qualification pour le Mondial 2018.

Alain Perrin était dans le collimateur des dirigeants et des médias depuis novembre et un match nul de la Chine (0-0) à Hong Kong. A l'issue de cette rencontre la fédération avait présenté ses excuses et concédé que le poste du sélectionneur était menacé. Les performances d'Alain Perrin, avait-elle alors promis, allaient faire l'objet d'une "évaluation générale", alors que des supporters appelaient à son renvoi immédiat. L'équipe de Chine est actuellement 3e du groupe C de qualifications (11pts) derrière Hong Kong (14pts) et le Qatar (18pts). Avec seulement deux matches encore à disputer, elle ne conserve qu'une faible chance de se qualifier pour le tour suivant.