Ajax Amsterdam : Nouri présente des lésions cérébrales "graves et permanentes"

  • A
  • A
Ajax Amsterdam : Nouri présente des lésions cérébrales "graves et permanentes"
Le club de l'Ajax Amsterdam s'est dit profondément attristé par cette nouvelle.@ AFP
Partagez sur :

Le joueur néerlandais avait été victime d'un malaise cardiaque, samedi, lors d'un match amical en Autriche. 

Le milieu de terrain néerlandais Abdelhak Nouri, victime d'un malaise cardiaque lors d'un match amical samedi en Autriche, présente des lésions cérébrales "graves et permanentes", a annoncé jeudi son club, l'Ajax Amsterdam.

#ResteFortAppie. "#Ajax est profondément attristé par la nouvelle selon laquelle des lésions cérébrales graves et permanentes ont été diagnostiquées chez 'Appie' Nouri", écrit le club sur son compte Twitter. "Nos pensées et prières vont vers lui et ses proches en ces moments difficiles", a-t-il ajouté, avec le hashtag #StayStrongAppie (#ResteFortAppie).

Un malaise cardiaque. Lundi, l'Ajax Amsterdam avait annoncé que le cœur du jeune footballeur "fonctionnait normalement et semblait n'avoir subi aucun dommage". Nouri, jeune Néerlandais de 20 ans qui a fait ses débuts avec l'Ajax en septembre dernier en Coupe des Pays-Bas, s'est soudainement écroulé pendant un match de pré-saison entre l'Ajax et le Werder Brême en Autriche samedi. Pris en charge par les secours, il a été transporté par hélicoptère vers un hôpital d'Innsbruck, où il a été placé en soins intensifs.

De nombreux messages de soutien. Depuis l'hôpital d'Innsbruck, en Autriche, la famille du joueur a dit "puiser énormément de force dans les nombreux messages de soutien" et appelle les fans à "prier" pour le jeune footballeur. Nouri a fait ses débuts avec l'Ajax en septembre dernier au cours d'un match de Coupe des Pays-Bas contre Willem II. "Abdelhak est un tel talent, mais malheureusement, nous ne saurons jamais jusqu'où son étoile aurait brillé", a déclaré le directeur général du club Edwin van der Sar, cité par la NOS. "C'est terrible", a-t-il poursuivi, "nous compatissons à la douleur de ses parents, ses frères et soeurs et ses autres proches. Pour eux, cette douleur est indescriptible."