Agnel : "Si je ne me sens pas compétitif, je n'hésiterai pas à me désister"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Loin du niveau qui lui a offert l'or olympique à Londres, Yannick Agnel envisage de faire l'impasse sur le 200 mètres à Rio malgré le repêchage de sa fédération.

INTERVIEW

La porte lui est ouverte mais Yannick Agnel n'est pas sûr de s'y engouffrer. "Si je ne me sens pas compétitif, si je ne sens pas la préparation idéale pour l'individuel, je n'hésiterai vraiment pas à me désister au profit du relais", a expliqué le nageur mercredi, après l'annonce des sélections pour les Jeux olympiques de Rio. Après l'imbroglio né des résultats confus de la finale du 200 mètres aux championnats de France, la Fédération française de natation offre désormais à Agnel le choix de s'aligner, ou non, sur cette épreuve qui l'avait amené au titre olympique à Londres en 2012.

Entendu sur Europe 1
C'est simplement une question de lucidité

Priorité au relais ? Pour Yannick Agnel, cela veut donc dire que la fédération reconnaît qu'il a bien fini deuxième à Montpellier. "J'en suis ravi et je vais tout donner pour être en forme aux Jeux olympiques", se réjouissait-il mercredi. Quand décidera-t-il s'il s'aligne effectivement sur l'individuel ? "Il n'y pas de date butoir en particulier", répond le nageur, conscient que ses temps ne lui permettent pas pour l'instant de prétendre à une nouvelle médaille d'or en individuel. "Ça se verra dans l'entraînement et les meetings qui vont jalonner le parcours jusqu'aux Jeux. Ce qui est certain, c'est que je ne l'annoncerai pas un jour avant les Jeux."

"Je n'ai pas d'atermoiements", se défend Agnel, qui sent qu'il n'est pas au niveau de 2012 mais reste convaincu qu'il peut décrocher un nouveau titre olympique, via le relais 4x200 mètres, pour lequel il est également qualifié. "C'est simplement une question de lucidité. Il vaut mieux être lucide quelques mois avant le début des épreuves et faire en sorte d'être le plus au service des équipes et de son pays plutôt que de prendre des décisions absolument égoïstes."