Affaire de la sextape : Deschamps ne soutient pas vraiment Benzema

  • A
  • A
Affaire de la sextape : Deschamps ne soutient pas vraiment Benzema
@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

C'EST GÊNANT - Karim Benzema a affirmé dimanche que le sélectionneur de l'équipe de France était derrière lui. C'est plus compliqué que cela...

Dimanche matin, Karim Benzema a affirmé bénéficier du soutien de Didier Deschamps, dans la seconde partie de l'interview diffusée dans Téléfoot. En réalité, le sélectionneur des Bleus devrait s'aligner sur la position de la Fédération française de football (FFF)...

Deschamps dans une position inconfortable. "Je l'ai eu en message, oui, il me soutient, bien sûr", a affirmé Benzema à propos de Deschamps. Une déclaration plutôt embarrassante pour "Dédé" qui le placerait même dans la position de défenseur de son avant-centre. En fait, Benzema s'est un peu avancé... Si Deschamps l'a bien appelé après sa mise en examen, il ne l'a jamais recontacté après, selon les informations du journal L'Equipe. De plus, le coach tricolore respectera scrupuleusement la décision de son président, Noël Le Graët. Or, le "boss" de la "3F" devrait mettre entre parenthèses la carrière internationale de Benzema, jeudi prochain à l'occasion d'une conférence de presse. Pas question pour Deschamps de contredire son patron. 


Zidane, lui, soutient Benzema : Dans cette fameuse affaire de la sextape, tout le monde a son avis. Dimanche après-midi, l'ancien n°10 des Bleus Zinédine Zidane a, lui aussi, pris position. "On va attendre jeudi prochain, ce que Noël Le Graët va dire. J'espère pour l'équipe de France et pour le joueur que ce ne soit pas cette décision (la suspension, ndlr) qui soit prise", a déclaré "Zizou" après un match de la réserve du Real, qu'il entraîne.