Zoo de Beauval : l'économie locale dopée grâce aux pandas

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Avec la naissance d'un bébé panda, vendredi, le zoo de Beauval va attirer un nombre record de visiteurs. Autant de retombées pour toute la région.

Deux pandas pour un jackpot ? Le zoo de Beauval va en tout cas profiter des retombées économiques liées à la naissance du bébé de Huan Huan, sa mère présente au parc depuis janvier 2012. D'abord grâce à un nombre d'entrées record : avant l'arrivée de Huan Huan, 600.000 visiteurs se rendaient au zoo. L'année dernière, ils étaient 1.350.000, soit plus du double. 

Hôtels, crèche et zone pavillonnaire. Devant cette affluence, les professionnels ont investi : "Deux hôtels sont en construction : un qui est tout neuf, l'autre est une réhabilition. Il y a aussi quatre restaurants, cinq chambres d'hôtes. Pour les salariés, on trouve également une crèche toute neuve et une zone résidentielle de 40 pavillons, dont dix inaugurés dans quelques semaines", se réjouit Éric Carnat, le maire de la commune sur laquelle est situé le zoo, Saint-Aignan-sur-Cher.

Pâtisseries "en forme de pandas". Le week-end dernier, les commerçants locaux ont eux aussi profité de cette naissance très médiatique : "Pour l'arrivée des petits, j'avais fait des sujets en pâte d'amande en forme de pandas, où le petit est installé à côté de la maman. On a tenté le coup et ça a bien fonctionné. Aujourd'hui (lundi, NDLR), par exemple, on a fait notre journée sur la matinée", se félicite le boulanger, Thierry Bouquaire.

Dix recrutements au zoo. Grâce aux pandas, le zoo de Beauval lui-même prévoit de recruter une dizaine de personnes et pour la première fois, les hôtels du parc resteront ouverts toute l'année pour accueillir des visiteurs toujours plus nombreux.