"Yves Sans Logement" : des SDF "de luxe" pour interpeller

  • A
  • A
"Yves Sans Logement" : des SDF "de luxe" pour interpeller
@ Aurore Asso
Partagez sur :

SOCIÉTÉ - Aurore Asso détourne dans sa nouvelle campagne les noms de grands couturiers français pour sensibiliser l'opinion publique au sort des SDF.

Yves Sans Logement, Christian Dehors et Jean-Paul Galère tiennent le haut de l'affiche. Voilà les noms un peu particuliers donnés à trois sans-abris dans la dernière campagne de sensibilisation d'Aurore Asso. Alors que depuis le 31 mars dernier les places d'hébergement d'urgence ont fermé et que de nombreux SDF se retrouvent sans toit pour dormir, cette association qui lutte contre l'exclusion depuis 1871 a décidé de détourner les noms de grands couturiers français. L'objectif ? Inviter l'opinion publique à avoir "l'élégance d'aider ceux qui n'ont rien". 

"Un cadeau". Contacté par Europe 1, Aurore Asso explique que tout est parti d'un cadeau. "Au début de l'année 2015, Eric Noël, un créatif et photographe, a conçu ces visuels et nous les a offerts", raconte Perrine Dequecker, responsable communication de l'association. "C'était inattendu pour nous, car nous n'avions jamais fait de campagne d'affichage", ajoute-t-elle.

SDF campagne Aurore asso 1280x640

© Aurore Asso


Rendre visible l'invisible.  Après avoir réfléchi et exploré le terrain juridique de l'utilisation de marque, Aurore Asso a accepté d'utiliser ces visuels. "On n'est pas dans la provocation et on n'est pas non plus donneur de leçons. On mise donc sur la compréhension des marques et peut-être leur sensibilité à la cause des sans-abris", explique Perrine Dequecker. 

L'objectif de cette campagne est ainsi d'"utiliser des marques mondialement connues pour rendre visible l'invisible, ces sans-abris croisés dans l'espace public et que personne ne voit vraiment", rapporte-t-elle. 

SDF campagne Aurore asso 1280x640

© Aurore Asso


Toit, soins et réinsertion. Chaque affiche présente un cliché de SDF accompagné de son "identité" et présente une mission d'Aurore Asso. C'est ainsi qu'Yves Sans Logement a obtenu "un toit" grâce aux maraudeurs de l'association qui revendique par ailleurs l'accompagnement de 20.000 personnes par an. Un logement, c'est pour les SDF un moyen "de reprendre leur souffle, première étape avant d'élaborer des projets de réinsertion", rappelle Aurore Asso, qui distribue tous les jours "1.000 repas sociaux aux plus démunis".

Jean-Paul Galère, pour sa part, "va mieux" grâce aux soins apportés par l'association. Aurore Asso rappelle que "la situation de précarité met à mal, voire fait obstacle, à l'observance des traitements et à la prise en charge médicale". 

Christian Dehors, lui, a "repris sa vie en main". Plutôt que de se contenter d'un suivi uniquement professionnel, Aurore Asso, qui réinsère 5.000 personnes par an, mise un sur "accompagnement pluridisciplinaire" qui comprend une aide psychologique et éducative ainsi que des formations "professionnalisantes et qualifiantes". 

1.000 affiches. La campagne ne sera cependant pas d'une grande ampleur, l'association étant à but non lucratif. Ainsi, ce sont 1.000 affiches, d'un mètre sur 75 centimètres, qui seront apposées dans le nord-est, le nord et le centre de Paris sur une période de 10 jours environ. 

>> LIRE AUSSI - Orléans : priorité aux SDF français ? 

>> LIRE AUSSI - Un SDF enterré dans le cimetière du Vatican 

>> LIRE AUSSI - Angoulême : les grillages anti-SDF retirés des bancs publics