Yoga à l'hôpital : "un soin qui arrive en support"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Sur Europe 1, la kinésithérapeute et professeure de yoga, Julia Lemétais, a vanté les pouvoirs du yoga. Ce sport a d'ailleurs fait son arrivée à l'hôpital.

INTERVIEW

Boulot stressant, rythme de vie effréné : et pourquoi pas s'accorder une pause au milieu de tout cela ? "Le yoga comme mode de vie, cela permet vraiment d'apprendre à se détendre", explique Julia Lemétais, kinésithérapeute et professeure de yoga. Ce sport a d'ailleurs fait son arrivée à l'hôpital, en complément des soins, pour les malades du cancer.

"Au départ, pas besoin d'être souple". "Pour notre vie de tous les jours qui est hyper dynamique, (...) la pratique du yoga permet de se calmer un peu", indique Julia Lemétais dans Il n'y en a pas deux comme elle. Même s'il est considéré comme un sport, le yoga possède quelques particularités qui font la différence. "C'est rare qu'après du tennis, vous finissiez sur une séance de relaxation", raconte ainsi la spécialiste pour marquer la dissemblance. Et que les débutants se rassurent, "au départ, on n'a pas du tout besoin d'être souple".

"Cela permet de changer de son environnement habituel". Le yoga a également fait son entrée à l'hôpital, notamment auprès des personnes atteintes de cancer. "C'est un soin qui arrive en support", relate Julia Lemétais et la pratique s'adapte évidemment aux personnes en traitement. "Le fait de prendre soin de son corps, de se recentrer sur soi-même, cela permet de changer de son environnement habituel : des traitements et du côté médical", affirme la spécialiste.

Les traitements, comme la chimiothérapie, entraînent des douleurs articulaires et musculaires", énonce la professeure de yoga, "le fait d'entretenir les muscles et les articulations peut aider à mieux supporter ces douleurs".

>> Retrouvez l'intrégrale de l'émission "Il n'y en a pas deux comme elle" ici