Xylella fastidiosa : encore de nouveaux plants infectés en Corse

  • A
  • A
Xylella fastidiosa : encore de nouveaux plants infectés en Corse
A Propriano, les autorités tentent d'éviter la propagation du Xylellla fastidiosa@ AFP/PASCAL POCHARD CASABIANCA
Partagez sur :

Le nombre de plantes touchées par la bactérie tueuse a doublé en 24 heures en Corse. Cinq nouveaux plants malades ont été détectés vendredi.

Il y a deux jours, une seule plante avait été touchée par la bactérie Xylella Fastidiosa en Corse. Mais en 48 heures, le nombre de végétaux malades est monté à huit. Vendredi, le préfet de Corse a annoncé la découverte de cinq nouveaux plants atteints. Le premier cas a été découvert le 22 juillet et les deux suivants jeudi.

Les polygales à feuilles de myrte infectés se trouvent dans des résidences de particuliers dans quatre villages des environs d'Ajaccio ainsi que près de Porto Vecchio. Alors qu'en Italie, le Xylella fastidiosa a ravagé les oliviers, jusqu'à présent, la bactérie extrêmement virulente ne s'attaque qu'à ces arbustes ornementaux sur l'île de Beauté.

Pas de panique. Face à l'inquiétude des producteurs, le préfet de Corse a réitéré un "appel à la raison" du ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll. "Il faut éviter la psychose", a insisté Christophe Mirmand. "Les craintes doivent être fondées sur une connaissance précise du phénomène", a-t-il souligné. Une délégation de spécialistes de l'Inra doit se rendre en Corse la semaine prochaine. Lors d'une réunion de l'Office de développement agricole et rural de la Corse (Ordac), le préfet Christophe Mirmand a annoncé la création d'une cellule d'urgence, comprenant des représentants de l'Etat, des chambres d'agriculture, de l'Odarc, de l'Office de l'environnement et de professionnels des filières concernées. Elle se réunira chaque semaine pour faire le point sur la lutte contre la Xylella Fastidiosa contre laquelle aucune parade n'a encore été trouvée, hormis la destruction des végétaux contaminés.

Une souche différente. Le ministère français de l'Agriculture avait affirmé jeudi que la bactérie identifiée sur le premier arbuste infecté à Propriano appartenait à une sous-espèce "totalement différente" de celle qui a déjà ravagé quelque 300.000 hectares d'oliveraies dans les Pouilles, en Italie.

La Xylella Fastidiosa, dont un premier cas en France avait été détecté en avril au marché de Rungis, s'attaque à 209 variétés de végétaux dont plusieurs cultures emblématiques de la Corse comme la vigne, la clémentine, le laurier et l'olivier. Elle est transmise par des insectes piqueurs suceurs, comme la cicadelle. Rapidement après avoir été infectés, les arbres se dessèchent avant de contaminer les végétaux voisins. Autour de Propriano, ainsi que dans un rayon de 10 kilomètres autour des plantes malades, des opérations sanitaires (arrachage, désinsectisation, prélèvements, …) sont en cours.